L'autre recrue des Rangers, Adam Edstrom, donne tranquillement un coup de pouce


TORONTO — Adam Edstrom a dû contourner sur la pointe des pieds la brigade des médias canadiens qui était entassée autour de son coéquipier et compatriote recrue Matt Rempe pour se rendre à son casier samedi matin.

C'était loin d'être la première fois – et loin d'être la dernière fois – que Rempe attirait ce genre de foule depuis son boulet de canon dans la LNH il y a deux semaines.

Cependant, à travers toutes ces vagues faites par Rempe, Edstrom a pu s’installer tranquillement dans son premier passage dans la grande ligue.


Adam Edström
Adam Edström NHLI via Getty Images

« Je suis ici pour jouer au hockey, et tout ce qui m'entoure peut être un peu écrasant, donc c'est plutôt bien qu'il reçoive autant d'attention et que je flotte en quelque sorte à l'arrière-plan », a déclaré l'attaquant de 6 pieds 7 pouces. a déclaré au Post en regardant l'interview de Rempe depuis l'autre côté de la pièce. «Mais je suis heureux pour lui et je sais qu'il aime ça. Alors c'est bon. »

Edstrom a obtenu sa première convocation des Rangers et a fait ses débuts dans la LNH un peu plus de deux mois avant Rempe-mania. Après avoir été renvoyé à Hartford, le joueur de 23 ans s'est blessé trois matchs après son retour dans la AHL et n'a rejoué que le 10 février.

Edstrom était de retour dans l'alignement des Rangers deux jours plus tard, le 12 février, avant que Rempe ne se joigne à la fête six jours plus tard.

La transition vers la LNH correspond en grande partie à ce à quoi Edstrom s'attendait, a-t-il déclaré, soulignant qu'il s'attendait à une augmentation des compétences et du rythme.

Le temps de glace a été limité pour le quatrième trio des Rangers composé d'Edstrom, Rempe et Barclay Goodrow, mais le trio a effectivement généré du temps en zone offensive avec un échec-avant inflexible.

« J'ai toujours été un joueur défensif, mais ici, c'est comme un niveau supplémentaire », a déclaré le Suédois, qui a inscrit deux buts en neuf matchs jusqu'à présent cette saison. « Ici, tout commence par la défense. C'est quelque chose dans lequel je mets beaucoup de fierté en jouant un bon jeu défensif et j'ai l'impression de l'avoir fait jusqu'à présent.

« A part ça, j'essaie juste de jouer mon jeu. Jouez avec le corps chaque fois que j’en ai l’occasion et utilisez simplement ma taille et ma vitesse pour obtenir un avantage.

Avoir un joueur vétéran tel que Goodrow sur cette ligne a fourni à Edstrom et Rempe une source vers laquelle se tourner.

En plus de laisser les deux jeunes réfléchir, Goodrow a également invité ses nouveaux coéquipiers à dîner récemment.

La quatrième ligne a un type de présence différent depuis qu’elle a été constituée pour la première fois contre les Islanders dans la série Stadium au MetLife Stadium.

Avec un joueur de 6 pieds 7 pouces sur une aile et un joueur de 6-8 ½ sur l'autre, il est impossible de ne pas le remarquer.

Rempe est peut-être le nom qui circule dans la LNH, mais Edstrom a également contribué à faire de cette ligne des Rangers ce qu'elle a été.

«J'aime frapper et jouer un jeu physique à l'intérieur du match», a déclaré Edstrom avant la défaite 4-3 en fusillade des Rangers contre les Maple Leafs. « Remps a fait beaucoup de choses sur notre trio en matière de combat et des trucs comme ça, mais il est toujours là pour lancer des coups sûrs et des trucs comme ça aussi. Cela facilite en quelque sorte les choses pour moi et Goodie, également, nous savons qu'il est le premier joueur à effectuer l'échec-avant et qu'il va jouer avec son corps et que nous pouvons simplement aller chercher la rondelle la plupart du temps.


Les deux poids lourds du match de samedi, Matt Rempe des Rangers et Ryan Reaves des Maple Leafs, ne sont entrés sur la glace en même temps que plus tard en première période.

C'était décevant lorsque Reaves a semblé dire quelque chose à Rempe alors que le joueur de 21 ans n'y prêtait pas attention et s'éloignait.

Ils se sont retrouvés à nouveau vers la fin de la troisième période, mais cette fois, Rempe a accepté après avoir regardé le banc des Rangers.

Ce fut un combat à égalité dans lequel les deux meurtriers ont reçu leur juste part de coups.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*