Luis Severino clignote à 98 mph lors d’une sortie printanière prometteuse des Mets


JUPITER, Floride – Luis Severino est revenu pour un dernier lancer vendredi pour ponctuer ce qui avait été une sortie productive.

Matt Carpenter a balancé et fait basculer le quatre coutures à 98 mph – le lancer le plus rapide de Severino de l'après-midi – dans le gant d'Omar Narvaez et la première apparition du vétéran droitier en Grapefruit League avec les Mets était terminée.

« J'avais quelque chose dans le réservoir parce que j'attendais le moment idéal pour le faire », a déclaré Severino un jour où les Mets ont perdu 3-2 contre les Cardinals au stade Roger Dean Chevrolet.

Severino a lancé deux manches sans coup sûr et sans but avec un retrait au bâton. Corey Sipkin pour le NY POST

Severino a lancé deux manches sans coup sûr et sans but avec un retrait au bâton.

Il a permis à son seul coureur de but sur l'erreur de lancer du joueur de deuxième but Yolmer Sanchez de commencer le match.

Pour Severino, c'était un autre élément constitutif de sa progression – le manager Carlos Mendoza et l'entraîneur des lanceurs Jeremy Hefner lui ont donné la possibilité de travailler dans un match de ligue mineure, mais l'ancien All-Star a décidé qu'il devait affronter la compétition de la MLB.

Et cette formation des Cardinals était formidable, avec des noms tels que Dylan Carlson, Paul Goldschmidt, Nolan Gorman et Nolan Arenado.

Severino a atteint une moyenne de 96 mph avec son quatre coutures, conformément à ce que les Mets avaient vu lors de ses séances d'entraînement au bâton en direct.

« La façon dont il utilisait tous ses lancers, j'étais plutôt content », a déclaré Mendoza.

Les Mets ont ajouté trois lanceurs à leur rotation reconstruite cette intersaison, et Severino, 30 ans, offre potentiellement le plafond le plus élevé.

Mais cela est à condition que les Mets puissent le garder sur le monticule pour poster tous les cinq ou six jours.

Sean Manaea et Adrian Houser sont les autres nouveaux arrivants dans la rotation.

Même avant la blessure à l'épaule de Kodai Senga qui maintiendra l'as des Mets sur la liste des blessés jusqu'en mai, des questions se posaient sur cette rotation.

Maintenant, le bruit est encore plus fort.

L'as des Mets Kodai Senga ratera le début de la saison. Corey Sipkin pour le NY Post

Severino s'imposera-t-il un fardeau supplémentaire avec Senga mis à l'écart ?

« Pour ma part, ça pourrait être un peu de pression parce que [Senga] C'est vraiment bien, mais je pense que nous avons beaucoup de gars », a déclaré Severino. « Nous avons [Jose] Butto, qui a une excellente balle rapide et maîtrise tout. Nous avons [Tylor] Megill, qui a été incroyable, donc pour moi, j'ai juste besoin d'être en bonne santé et d'être là-bas et tout ira bien.

Severino a commencé à travailler sur un plomb la saison dernière avec les Yankees et espère qu'il deviendra un élément important d'un arsenal qui comprend un quatre sertisseurs, un coupeur, un curseur et un changement.

Severino a lancé 30 lancers lors de la sortie et 11 étaient des plombs.

Le lanceur partant des Mets de New York, Luis Severino, est assis dans l'abri avant le match contre les Cardinals de Saint-Louis. Corey Sipkin pour le NY POST

« Je pense que je dois travailler davantage là-dessus », a déclaré Severino. « Je pense qu’il perdait beaucoup de profondeur au lieu d’avancer, mais ce n’est pas mal. Ce n'est pas terrible. J'ai juste besoin d'un peu plus d'emplacement.

« C'est le premier match de la saison donc ça ne veut pas dire grand-chose. En même temps, je sors et je travaille tous les jours et je suis en bonne santé par la suite.

Severino s'est contracté lors de l'entraînement du printemps l'année dernière et n'a lancé qu'en mai.

En septembre, il a subi une blessure oblique qui a mis fin prématurément à sa saison.

Dans l'ensemble, il a atteint une MPM de 6,65 en 19 apparitions avec les Yankees, ce qui lui a permis d'accepter un contrat d'un an des Mets d'une valeur de 13 millions de dollars.

Severino a raté beaucoup de temps depuis 2018 en raison de diverses affections, notamment une déchirure du ligament collatéral ulnaire qui a nécessité une intervention chirurgicale à Tommy John.

« Nous avons vu ses affaires à la fin de [last] année et les trucs étaient toujours là », a déclaré Mendoza. « C'est une balle rapide électrique et nous avions envie d'entrer dans une intersaison en bonne santé et d'ajuster certaines choses, qu'il s'agisse d'un programme de lancers, et de ne pas être arrêté pendant un bon moment, c'était une routine de lancer continue et c'était important. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*