Un ressortissant kenyan de 19 ans brûle une maison portuaire classée au patrimoine de 24 millions de dollars


Un énorme incendie qui a entièrement détruit un manoir portuaire classé au patrimoine de 15,5 millions de dollars a été allumé par un ressortissant kenyan de 19 ans qui n'était dans le pays que depuis cinq mois lorsqu'on lui aurait dit : « Vous devez allumer le feu. »

Adams Kipkosgei Bett, aujourd'hui âgé de 20 ans, est derrière les barreaux depuis près de 14 mois après avoir allumé l'incendie sur la côte nord de Sydney, en Australie, en septembre 2022.

Des documents judiciaires révèlent comment M. Bett a déclaré à la police qu'il gagnait de l'argent dans la construction et l'abattage d'arbres depuis son arrivée en Australie en avril 2022 et qu'il avait déjà effectué des travaux de clôture pour le promoteur immobilier Steve Nassif.

M. Nassif a admis à la police après l'incendie qu'il était « ami » avec le propriétaire du fonds immobilier et promoteur immobilier Ouyang « Owen » Chen.

Adams Kipkosgei Bett sera condamné le mois prochain. Adams Bett / Facebook

M. Chen, qui n'est accusé d'aucun acte répréhensible, a acheté la maison en 2021 pour 15,5 millions de dollars.

La nuit de l'incendie, M. Nassif aurait demandé à M. Bett s'il était « libre » avec les deux hommes achetant de l'essence et se rendant à la propriété Northwood.

M. Bett vivait à Punchbowl, dans l'ouest de Sydney au moment de son arrestation. Adams Bett / Facebook

M. Bett a déclaré à la police que M. Nassif lui avait dit « vous devez allumer le feu ».

M. Bett a déclaré qu'il l'avait fait parce qu'il avait « peur de lui » et pensait que l'incendie « devait se produire ». Il a déclaré que M. Nassif attendait dans la voiture pendant qu'il allumait le feu.

« M. Bett voulait seulement du travail », indiquent les faits de la police.

« M. Bett n'avait jamais allumé d'incendie auparavant et M. Nassif lui avait (prétendument) ordonné d'entrer dans les locaux, de verser de l'essence et d'allumer le feu en se tenant derrière l'essence versée. »

Les enquêteurs sur les incendies criminels de NSW Fire and Rescue ont également découvert qu'un accélérateur avait été placé dans la propriété. Neuf nouvelles

M. Bett a fait des « aveux complets » lors d’un entretien avec la police en décembre 2022 grâce à l’assistance d’un interprète swahili et a déclaré qu’il se sentait « déprimé » après avoir allumé le feu, indique le document.

Les documents révèlent également qu'il était initialement censé allumer le feu une semaine plus tôt, mais qu'il avait refusé de le faire.

« Aucune raison n'a été avancée pour cela et il ne savait pas pourquoi le feu devait être allumé », ont indiqué les faits de la police.

« Aucun argent n'avait été donné à M. Bett pour l'incendie et il n'a pas demandé car il ne s'attendait pas à faire ce travail. »

Il a plaidé coupable à l'accusation de dommages matériels intentionnels ou imprudents. Il sera condamné le 26 mars et risque une peine maximale de 10 ans de prison.

L'avocat de M. Bett, Javid Faiz, du cabinet Sydney Criminal Law Specialists, a déclaré à news.com.au que même si l'infraction était de nature grave, il était « triste de voir qu'un jeune a été exploité et placé dans cette triste situation ».

M. Faiz a également déclaré que son client n'avait pas déposé de demande de libération sous caution depuis son arrestation et espérait être libéré prochainement.

M. Nassif a également été inculpé pour son rôle présumé dans l'incendie. Il a plaidé non coupable à l'accusation d'avoir endommagé des biens par un incendie et de ne pas avoir approuvé l'entreposage d'une arme à feu.

Le développeur Steve Nassif a été arrêté en décembre 2022 aux côtés d'Adams Bett. Police de Nouvelle-Galles du Sud

Initialement, une troisième accusation lui avait été imposée – détruire des biens en compagnie par le feu – mais cette accusation devrait être retirée. Il a été libéré sous caution en décembre 2022 après avoir versé une caution de 259 000 $. Son dossier revient devant le tribunal le 22 février.

La police prétendra que M. Nassif avait d'anciens liens d'affaires avec M. Chen, propriétaire à la fois de la propriété aujourd'hui détruite et de la maison voisine – où il réside actuellement avec sa femme.

Des documents judiciaires indiquent que M. Nassif a déclaré à la police que lui et M. Chen « allaient parfois à la chasse » et restaient toujours en contact « de temps en temps ».

Le 62 Cliff Rd à Northwood NSW Australie a été détruit par un incendie, apparemment aux mains d'un ressortissant kenyan de 19 ans, Adams Kipkosgei Bett, et du promoteur immobilier Steve Nassif. Neuf nouvelles

En juillet 2022, M. Chen a déposé un recours auprès du conseil de Lane Cove après le rejet d'une demande de démolition de la propriété aujourd'hui en ruine.

M. Chen avait voulu construire une résidence contemporaine de quatre étages de 3 millions de dollars avec une piscine à la place, mais cela a été rejeté en raison de l'importance patrimoniale du bâtiment.

Rien n’indique que l’application soit liée à l’incendie.

La maison de style manoir offrait des vues spectaculaires sur la rivière Lane Cove, le CBD de Sydney et le pont Anzac et comprenait un court de tennis, six chambres, un hangar à bateaux, une cave en grès et un verger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*