Matt Rempe des Rangers est égratigné après son rappel de la AHL


À moins d'un mois de la date limite du 8 mars, les Rangers ont choisi de jeter un œil à Matt Rempe plutôt que d'accumuler de l'espace supplémentaire sous la casquette pendant au moins ces deux derniers jours.

Car tout en rappelant Rempe avant l'entraînement de dimanche pour créer une liste de 23 joueurs avant sa bonne égratignure contre les Flames de lundi, le directeur général Chris Drury perd les 4 270,83 $ sur le salaire de 820 000 $ du centre que les Rangers auraient autrement accumulé quotidiennement.

En plus de Rempe de 6 pieds 8 pouces, qui a effectué le tour des recrues avant de participer à l'échauffement d'avant-match, les Blueshirts ont éliminé l'ailier Tyler Pitlick et le défenseur Zac Jones de la victoire 2-0.

Adam Edstrom, également rappelé dimanche, est entré dans l'alignement et a joué sur l'aile gauche sur la ligne de contrôle avec Barclay Goodrow au milieu et Jimmy Vesey à droite.


Matt Rempe
Matt Rempe était en bonne santé lundi. Robert Sabo pour le NY Post

Les Blueshirts, dont l'espace est actuellement gelé alors qu'ils profitent de l'exemption à long terme de Filip Chytil, devraient disposer d'un espace de 3 570 833 $ à la date limite.

Cela augmenterait progressivement si Rempe, Edstrom (846 667 $) ou Pitlick (787 500 $) étaient envoyés au Wolf Pack.

Les frais quotidiens d'Edstrom sont de 4 409,72 $, tandis que ceux de Pitlick sont de 4 101,56 $.

Edstrom aurait eu une deuxième opportunité avec les Blueshirts bien plus tôt après avoir impressionné lors de ses débuts le 15 décembre contre les Ducks au cours desquels il a marqué un but tardif, mais le Suédois de 23 ans a subi une blessure non identifiée pour le Wolf Pack. le 27 décembre, ce qui l'a tenu à l'écart jusqu'au 10 février.

Il a été rappelé dès la fin de son premier match.

L'ailier 6-7 a eu 9:23 de temps de glace et 4:08 en troisième période qui comprenait un changement avec 4:35 à jouer et les Blueshirts protégeaient une avance de 1-0.

«Je pensais qu'il était bon. C'est un grand gars qui patine si bien et même à l'entraînement, on pouvait le voir bouger et patiner avec aisance », a déclaré l'entraîneur-chef Peter Laviolette. «J'aime son physique. J'aime sa conscience.

« C'était un joueur qui jouait une bonne défense [in Hartford] et tué des pénalités et finalement nous commencerons à l'intégrer dans différents scénarios, mais rien dans le match ne m'a fait penser qu'il ne pouvait pas jouer les quatre, cinq dernières minutes.


Les Blueshirts étaient 0-en-3 en 4:19 sur l'avantage masculin, prolongeant leur O-fer à 0-en-17 au cours des sept derniers matchs.

L'équipe s'est divisée dans son nouvel alignement pour le premier avantage numérique et le deuxième abrégé, mais est revenue au PP1 standard pour l'avantage masculin de la troisième période.


Les Blueshirts, qui ont prolongé leur séquence de victoires à cinq matchs, auront les Canadiens au jardin jeudi avant d'affronter les Islanders dans les éléments au MetLife Stadium dimanche après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*