Des enquêtes immobilières indiquent que le marché des bureaux de Manhattan est loin d'être mort


Des rapports distincts des grandes maisons de courtage CBRE et JLL montrent que le marché des bureaux à Manhattan est loin d'être mort, voire stagnant.

Les enquêtes illustrent à quel point le segment supérieur du marché des bureaux est « imperméable » aux malheurs du segment inférieur, comme l'a formulé CBRE. (Les données des deux sociétés incluent à la fois les nouveaux baux et les renouvellements.)

Dans l'enquête de CBRE sur les baux de bureaux de Manhattan signés pour 100 $ et plus par pied carré en 2023 – il y en avait 128, dont deux pour 200 $ et plus – se trouvait une autre statistique étonnante :

La disponibilité sur le corridor privilégié de Park Avenue, moteur du marché, n'était que de 9,4 % à la fin de l'année, contre une disponibilité globale de 20 % à Manhattan.

Le peu d’espace restant disponible sur le boulevard s’envole rapidement.

Comme nous l'avons récemment signalé, PJT Partners s'est agrandi au 280 Park Ave de SL Green et Stonepeak Partners a signé au 245 Park de SLG.


280, avenue du Parc.
PJT Partners s'est agrandi au 280 Park Ave de SL Green. Stefano Giovannini

Pendant ce temps, JLL rapporte un nombre plus élevé que CBRE dans le « club de 100 $ et plus » – un nombre impressionnant de 191 transactions (son échantillon comprend certains baux de laboratoires et biomédicaux).

Le rapport d'une équipe du JLL dirigée par Cynthia Wasserberger a noté que le Seagram Building d'Aby Rosen, au 375 Park Ave., avait enregistré une douzaine de transactions de 100 $ ou plus, le plus dans un seul bâtiment.

Les emplacements avec le plus grand nombre de pieds carrés loués à un minimum de 100 $ le pied carré étaient le 350 Park Ave. (485 460 pieds carrés) ; 20 Hudson Yards (432 085 pieds carrés); 280, avenue Park (398 535 pieds carrés); et 550 Madison Ave. (303 543 pieds carrés).


Bâtiment Seagram
Le bâtiment Seagram a enregistré une douzaine de transactions de 100 $ ou plus. Stefano Giovannini

Wasserberger a déclaré : « Alors que de nombreux locataires se sont concentrés sur la bonne taille des opérations au cours des dernières années, 2023 a été placée sous le signe de la croissance et de l'expansion des plus grands occupants. »

« Les locataires des 10 plus grandes transactions de premier plan se sont tous développés et ont sensiblement progressé dans leurs nouveaux engagements », a-t-elle déclaré.


Il faudra peut-être encore quelques semaines avant que toutes les signatures de baux de fin d’année soient connues. Mais l'un des principaux locataires qui s'est agrandi a été DoorDash, qui a signé un bail direct pour 115 382 pieds carrés au 200 Fifth Ave. le 23 décembre. Le bâtiment appartient à une coentreprise de Boston Properties et de JP Morgan Global Alternatives.

Cet accord marque une croissance significative pour la plateforme de livraison de nourriture en ligne, qui occupait auparavant seulement la moitié de l'espace en sous-location.

La tour d'avant-guerre modernisée de 860 000 pieds carrés, désormais entièrement louée, abrite le siège mondial de Tiffany parmi d'autres locataires de bureaux de premier plan, mais est surtout connue du public pour abriter le magasin phare d'Eataly à Manhattan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*