Une glorieuse mise à jour pour le classique des années 90


J’ai adoré Le Fugitif lorsqu’il est sorti en salles en 1993. À l’époque, c’était l’un de ces rares films que l’on savait qu’on regarderait un million de fois. Au fil des années, j’apprécie encore plus le thriller d’action d’Andrew Davis que lorsque j’étais enfant. Et pourquoi pas ? The Fugitive est un film tendu, superbement joué et impeccablement réalisé qui vous saisit dès ce générique d’ouverture époustouflant (au milieu de l’incroyable partition de James Newton Howard) et ne lâche pas prise jusqu’à ce que Richard Kimble (Harrison Ford) et Samuel Gerard (Tommy Lee Jones) partent ensemble dans une voiture de patrouille vers un avenir incertain.

Le film nominé aux Oscars est sorti sur VHS et Laserdisc le 10 mars 1994, et a finalement trouvé son chemin sur DVD en 1997. Je possédais le VHS et le DVD, qui étaient essentiellement les mêmes en termes de qualité. Pendant des années, j’ai enduré cette version. Puis, en 2006, Warner Bros. a jugé bon de publier la photo sur Blu-ray, remplie de quelques fonctionnalités spéciales élégantes, à savoir un commentaire de Davis et Jones. Les critiques négatives ont forcé WB à reconditionner l’image à temps pour son 20e anniversaire, cette fois avec un transfert 1080p plus raffiné et quelques fonctionnalités audio astucieuses.

Cette version supprimait les artefacts et fournissait des détails plus détaillés, en particulier dans les gros plans. Or, The Fugitive ne possède pas une cinématographie époustouflante. Au lieu de cela, le directeur de la photographie Michael Chapman opte pour une approche plus réaliste, capturant la crasse et le sable des rues hivernales de Chicago. Le Blu-ray du 20e anniversaire a fait un excellent travail en présentant le film avec des détails précis ; honnêtement, j’étais content de cette version.

Avancez d’une autre décennie et découvrez le Blu-ray Ultra-HD du 30e anniversaire de The Fugitive, conçu à partir d’un scan 8K du négatif original de la caméra 35 mm, offrant un rapport d’aspect cinématographique de 1,85: 1, désormais la version de facto de ce long métrage légendaire.

Les visuels sont nets, impeccables et superbement polis. Les ombres et les ténèbres présentent un contraste saisissant, en particulier dans les scènes emblématiques comme la séquence classique du train et la grande finale. De plus, l’aspect général est remarquablement naturel. Contrairement aux versions précédentes qui penchaient vers un ton plus froid avec des couleurs désaturées, cette interprétation 4K de The Fugitive dégage un dynamisme qui donne l’impression qu’elle a été conçue hier.

L’édition du 30e anniversaire est livrée avec une nouvelle bande-son Dolby Atmos à huit canaux suffisamment puissante pour mélanger les meubles de votre maison pendant les séquences d’action. La partition de James Newton Howard gronde dans la basse, tandis que les dialogues se distinguent facilement des effets sonores rauques.

Les fonctionnalités spéciales sont malheureusement minces, mais c’est normal de nos jours. Les featurettes sont des reportages des packages précédents. Il y a un commentaire de Davis ou de Jones, mais c’est le même que précédemment.

Peu importe. Le Fugitif reste le meilleur exemple d’adaptation sur grand écran d’une émission de télévision et peut-être le plus grand thriller du chat et de la souris jamais conçu. Toutes ces années plus tard, la chasse est toujours aussi passionnante.

SCORE: 9/10

Comme l’explique la politique d’évaluation de Drumpe, une note de 9 équivaut à « Excellent ». Le divertissement qui atteint ce niveau est au sommet de son genre. L’étalon-or que tout créateur vise à atteindre.


Divulgation : Drumpe a reçu une copie de révision pour notre revue The Fugitive 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*