Plus de la moitié des adultes ne recevront pas de nouveau vaccin contre la COVID-19, selon une enquête


Un nouveau sondage a révélé combien de personnes envisagent de recevoir – ou de ne pas recevoir – le dernier vaccin contre le COVID-19.

Les résultats de l’enquête menée par la KFF (Kaiser Family Foundation) COVID-19 Vaccine Monitor ont montré que 23 % des adultes américains recevront « certainement » le vaccin mis à jour et 23 % le recevront « probablement ».

Pendant ce temps, 33 % des adultes américains ont déclaré qu’ils « ne recevraient certainement pas » le rappel et 19 % ne recevraient « probablement pas » le vaccin approuvé par le CDC le 12 septembre.

Les vaccins mis à jour de Pfizer-BioNTech et Moderna sont recommandés pour toute personne âgée de 6 mois et plus – mais l’enquête montre qu’une majorité de parents n’envisagent pas de faire vacciner leurs enfants.

Ceux qui ont déclaré qu’ils recevraient le rappel mis à jour étaient en grande partie composés d’adultes âgés de 65 ans et plus (64 %), de démocrates (70 %), de diplômés universitaires (57 %) et d’adultes souffrant d’une maladie chronique (56 %). Comparé à 42 % des adultes blancs, au moins la moitié des adultes hispaniques (54 %) et des adultes noirs (51 %) ont déclaré qu’ils se feraient vacciner.


Arrangement pour le vaccin contre le coronavirus dans le secteur de la santé
Les injections mises à jour de Pfizer-BioNTech et Moderna sont recommandées pour toute personne âgée de 6 mois et plus.
Getty Images/iStockphoto

La part du public qui prévoit de recevoir le nouveau rappel est plus élevée que celle qui a reçu les rappels précédents – mais pas aussi élevée que la dose de vaccin de 2020. Près de quatre adultes sur 10 (37 %) ayant déjà reçu un vaccin contre la COVID-19 ont déclaré qu’ils ne recevraient probablement pas le nouveau vaccin.

Conformément aux statistiques tout au long de la pandémie, une proportion beaucoup plus faible de républicains (24 %) que de démocrates (70 %) prévoient de recevoir le dernier vaccin.

Cependant, il existe des divisions partisanes plus petites en faveur du vaccin annuel contre la grippe et du nouveau vaccin recommandé contre le VRS (virus respiratoire syncytial), avec 76 % des démocrates et 51 % des républicains prévoyant de se faire vacciner contre la grippe et parmi les 60 ans et plus, 79 %. des démocrates et 41 % des républicains ont l’intention de se faire vacciner ou ont déjà reçu un vaccin contre le VRS.


Vaccin COVID-19 entre les mains des chercheurs, une femme médecin tient une seringue et un flacon de vaccin pour guérir le coronavirus.  Concept de traitement, d'injection, d'injection et d'essai clinique du virus corona pendant une pandémie.
La part du public qui prévoit de recevoir le nouveau rappel est plus élevée que celle qui a reçu les rappels précédents – mais pas aussi élevée que la dose de vaccin de 2020.
Getty Images/iStockphoto

L’enquête a également montré que les Républicains sont moins susceptibles que les Démocrates d’être assurés que chacun des trois vaccins est sûr – le vaccin COVID-19 montrant la plus grande fracture, avec 84 % des Démocrates et 36 % des Républicains convaincus que le vaccin est sûr.

« Le sondage montre que la majeure partie du pays fait toujours confiance au CDC et à la FDA en matière de vaccins – mais il existe un fossé partisan et la plupart des républicains ne font pas confiance aux agences réglementaires et scientifiques du pays responsables de l’approbation et de l’orientation des vaccins », a déclaré le président de la KFF et » a déclaré le PDG Drew Altman dans un communiqué de presse.

KFF, la « source indépendante de recherche, de sondages et d’actualités sur les politiques de santé » basée à San Francisco, a interrogé un échantillon représentatif à l’échelle nationale de 1 296 adultes en ligne et par téléphone du 6 au 13 septembre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*