MISSION : IMPOSSIBLE – DEAD RECKONING a été inspiré par THE GENERAL de Buster Keaton et d’autres films de l’ère silencieuse @media(min-width:0px){#div-gpt-ad-geektyrant_com-box-3-0-asloaded{max-width:728px !important;hauteur-max:90px!important;}}


Il y a quelques mois, j’ai écrit un article sur la façon dont Buster Keaton était le Tom Croisière de l’ère du cinéma muet. Il n’est pas difficile de voir les comparaisons entre Cruise et Keaton, en particulier avec la franchise Mission : Impossible. Eh bien, il s’avère que Mission : Impossible – À l’estime a été très inspiré par les films de l’ère du cinéma muet de Keaton, Harold Lloydet Charlie Chaplin.

Lors d’une vidéo promotionnelle Letterbox pour Mission : Impossible – À l’estime, première partiedirecteur Christophe McQuarrie a parlé de la façon dont l’ère muette, la comédie burlesque et les films de cascades ont inspiré le film, notamment Keaton’s Le général. Il a dit:

« Nous commençons chacun de ces films en remontant à Harold Lloyd, Buster Keaton, Charlie Chaplin, et nous regardons Safety Last !, Sherlock Jr., City Lights, Modern Times. The General est le grand. Si vous regardez The Général, vous verrez que son influence sur ce film, en particulier, est absolument évidente. Le fait qu’il ait 100 ans et qu’il soit toujours considéré comme l’un des plus grands films jamais réalisés est – c’est un autre qui figure en haut de la liste des le visionnage recommandé de ce soir. »

Il n’est vraiment pas difficile de voir la comparaison entre Dead Reckoning et Le général, surtout avec cette séquence de train climatique. Si vous n’avez pas regardé certains de ces films muets depuis un moment, ils valent la peine d’être revisités ! C’est assez incroyable de voir les cascades qu’ils réalisent dans ces films.

Un autre film que le réalisateur a cité était Jean Frankenheimerthriller classique de la Seconde Guerre mondiale de 1964 Le train. Il s’agit d’un film que lui et Cruise ont « étudié de manière approfondie » lors du développement Dead Reckoning, première partie. McQuarrie a admis qu’il ne pouvait même pas imaginer essayer de faire ce film sans CGI pour l’aider à le réaliser.

« Je ne sais pas comment diable ils ont fait ce film. C’est vraiment une réussite extraordinaire. Ayant maintenant fait une séquence de train, je – si vous m’aviez donné ce scénario, j’aurais couru en hurlant. C’est incroyable ce qu’ils ont réussi à cette époque avec cette technologie. Tout est pratique. Il n’y a pas de CGI. Il y a plusieurs épaves de train qui – c’est la « Mission : Impossible » originale. C’est vraiment un film incroyable. »

Mission : Impossible – À l’estime, première partie joue maintenant dans les salles. Vous devriez le regarder si vous ne l’avez pas déjà fait ! C’est Grrrrrrrrr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*