Le contrat PFL de Cedric Doumbe est « 10 fois meilleur » que celui de l’UFC : « PFL est l’avenir »


Les montagnes russes de négociation des arts martiaux mixtes (MMA) de Cedric Doumbe ont pris fin alors qu’il s’apprête à se lancer dans un nouveau voyage avec la Professional Fighters League (PFL).

Le phénomène français du kickboxing poids welter, Doumbe (4-0 en MMA, 75-7-1 en KB), avait tout prévu pour ses débuts en Ultimate Fighting Championship (UFC) lors de ses débuts en France en septembre 2022. Prévu pour ses débuts face à Darian Des semaines, Doumbe, malheureusement, a raté l’occasion et a finalement été lâché par l’entreprise sans jamais entrer dans l’Octogone.

La semaine dernière (11 mai 2023), Doumbe, 30 ans, a signé avec PFL et ne pourrait pas en être plus heureux.

« J’ai vraiment un meilleur contrat avec PFL – PFL est l’avenir et je suis très [happy] avec mon contrat en ce moment », a déclaré Doumbe L’heure MMA. « Je montrerai un grand Cédric Doumbé pour la France, pour le Cameroun, pour l’Afrique en PFL.

« Dix fois [bigger than UFC’s]», a-t-il ajouté à propos de son contrat. « Je suis très heureux. Je suis très content maintenant, mais maintenant il est temps de se ressaisir. Il est temps de gagner parce que j’ai parlé, parlé et parlé.

Doumbe a révélé avec son annonce de signature qu’il gagnerait 140 000 $ par combat en PFL, dépassant les maigres 20 000 $ pour montrer, 20 000 $ pour remporter le contrat sur lequel il était avec l’UFC. Les débuts PFL de « Le Meilleur » sont fixés au 23 juin 2023, à 2023 PFL 6 contre Jarrah Al-Silawi.

Même s’il a été innocenté par « trois médecins différents », le sort brièvement tumultueux avec l’UFC était étrange pour Doumbe qui a été essentiellement lâché pour des raisons médicales. En plus de cela, la commission sportive française établit une règle selon laquelle les combattants doivent avoir des niveaux d’expérience similaires pour concourir.

« Un médecin a fait une erreur dans ce test et [it said that] J’ai du sang dans mon cerveau, et je le faisais comme tant de fois quand je me battais – j’avais une boxe pour ça et je le faisais – j’ai signé le papier à l’UFC », a déclaré Doumbe. « Je n’ai même pas vérifié, et ils [responded] à nous que je ne peux pas lutter parce que l’IRM est mauvais. C’est pourquoi je ne me suis pas battu [at] UFC Paris, c’était une très grosse erreur.

« Il y a une loi en France [that I can’t] combattre un adversaire — [since I have] moins de 10 combats – avec cinq combats [more than I have].

« C’était fou. J’étais dans le public à Paris », a-t-il conclu. « L’arène affichait complet, le public français était fou. J’étais très triste. Je regardais [my] coéquipier [Cyril Gane]tous les combattants français, ils étaient incroyables et j’étais très, très triste, mais je savais que mon heure viendrait [with] les projets de Dieu. J’étais donc triste, mais c’est comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*