Mon copain a de sérieux problèmes de colère


CHER ABBY: Je suis avec mon petit ami depuis trois ans et c’était super. Cependant, il a de sérieux problèmes de colère qui affectent parfois notre relation. Cela a commencé par de petites disputes ici et là. Mais au fur et à mesure que notre relation progressait, ses sautes d’humeur et sa colère augmentaient également.

Il ne m’a jamais frappé. Dernièrement, cependant, sa colère s’est aggravée et il me dit des choses cruelles pour lesquelles il s’excuse plus tard. Lors de nos disputes, il n’écoute jamais ce que j’ai à dire. Lorsque la dispute est terminée et que j’attends quelques jours pour expliquer comment il m’a blessé, il me dit que je suis trop sensible et que je dois laisser le passé dans le passé.

Lors de notre dernière dispute, il m’a demandé comment obtenir de l’aide professionnelle. Comment puis-je l’aider ? Suis-je stupide de rester avec quelqu’un comme ça ? Bien que je l’aime, je ne sais pas combien de temps je peux tenir avec quelqu’un qui est si en colère tout le temps. — CASSÉ EN CALIFORNIE

CHER CASSÉ : Demandez à votre médecin ou à votre assureur de vous orienter vers un psychologue qui pourra soit aider votre petit ami, soit l’inscrire à un cours de gestion de la colère. Il a définitivement besoin d’une aide professionnelle, et c’est bien qu’il le sache.

Bien que mon réflexe instinctif serait de vous dire de mettre fin à la relation, le fait qu’il soit suffisamment conscient de lui-même pour savoir qu’il a besoin d’aide m’incite à vous suggérer de rester avec lui un peu plus longtemps et de voir à quel point la thérapie est efficace. Mais sachez que les agresseurs verbaux deviennent souvent des agresseurs physiques s’ils ne reçoivent pas d’aide, et le dénigrement verbal est terrible pour votre estime de soi.

CHER ABBY: J’ai récemment siégé à un comité chargé d’embaucher un membre du personnel de niveau professionnel pour mon organisation. Les candidats éligibles doivent posséder un baccalauréat ou supérieur. Nous avons reçu plus de 30 candidatures et avons décidé de faire venir trois candidats pour des entretiens qui avaient fière allure sur le papier.

L’un d’eux avait son téléphone allumé et il a sonné à plusieurs reprises avec des messages entrants pendant l’entretien. Une autre, lorsqu’on lui a demandé si elle avait des questions à nous poser, a sorti son téléphone de la poche de sa veste et a commencé à balayer l’écran en disant qu’elle avait des questions sur son téléphone. Abby, elle avait un bloc-notes ouvert devant elle, alors pourquoi n’avait-elle pas écrit ses questions là-dessus ?

J’ai trouvé troublant que ces deux candidats ne puissent pas se déconnecter de leur téléphone assez longtemps pour participer à un entretien d’embauche ! Cela m’a fait me demander s’ils pouvaient se déconnecter de leur téléphone portable assez longtemps pour faire le travail, s’ils étaient embauchés. Est-ce que je montre mon âge – et mon système de valeurs – en pensant qu’un entretien d’embauche devrait être une zone sans téléphone ? Quelle est l’étiquette dans une telle situation? — UNIMPRESSIONNÉ DANS LE SUD

CHER NON IMPRESSIONNÉ : L’« étiquette » est qu’un candidat à un emploi doit être préparé avant un entretien d’embauche. Les téléphones portables doivent être éteints ou mis en mode silencieux pendant l’entretien afin qu’ils ne causent pas de distraction. Assurez-vous que le demandeur comprend cela avant de l’entretien commence. Quant à la candidate deux, idéalement, elle aurait dû écrire ses questions sur le bloc-notes qu’elle a apporté avec elle, bien que les membres de sa génération mettent souvent des choses comme ça sur leurs téléphones portables. Un intervieweur plus jeune a peut-être laissé passer cette diapositive. Vous ne l’avez pas fait. Prochain candidat !

Dear Abby est écrit par Abigail Van Buren, également connue sous le nom de Jeanne Phillips, et a été fondée par sa mère, Pauline Phillips. Contactez Dear Abby sur DearAbby.com ou PO Box 69440, Los Angeles, CA 90069.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*