Le dernier reconditionnement de Lacey Evans a commencé


Ça a été une année… intéressante… pour Lacey Evans.

Son retour après plus d’un an a commencé par une série de vidéos relatant les difficultés réelles auxquelles elle avait dû faire face pour se rendre à la WWE. Celles diffusées sur Remettre à sa palce, mais elle a ensuite été transférée à Raw. Elle n’a travaillé aucun match télévisé sur la marque rouge, et quand elle s’est présentée en direct dans l’arène, c’était comme un talon. Finalement, elle était de retour le vendredi soir en route pour travailler en juillet Argent à la banque.

Considérée depuis longtemps comme l’une des préférées de Vince McMahon, ancien chef de la WWE, elle a de nouveau disparu après que Triple H a repris la création. Depuis lors, elle a participé à trois matchs télévisés – dont deux étaient des affaires de prétendant n ° 1 à plusieurs personnes où il semblait qu’elle n’était là que pour remplir le line-up.

Puis hier soir (2 décembre) le Remettre à sa palceon a ça…

Blagues sur le nombre de fois où la WWE a changé d’avis à propos d’Evans, on dirait qu’ils ont enfin trouvé le bon gadget pour elle. Aussi bien qu’elle attirait la chaleur en tant que « Sassy Southern Belle » (il y avait toujours un débat pour savoir si c’était de la variété « go away », mais cela a suscité une réaction), cela n’a jamais vraiment correspondu à sa trame de fond réelle en tant que membre du Corps des Marines des États-Unis. Cela semble mélanger l’arrogance de son personnage le plus connu avec une raison légitime pour Lacey de croire qu’elle est meilleure que ses rivales.

Il reconnaît également que l’histoire à l’écran d’Evans rendra difficile la vente d’un visage, peu importe à quel point son histoire réelle pourrait être émouvante. Faire référence au reste de la liste des femmes comme « les geignards et les faibles » est assez clairement une ligne que vous mettez dans le package vidéo d’un méchant.

À moins qu’ils ne changent à nouveau d’avis alors que le déploiement du « Retour aux sources » de Lacey se poursuit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*