Une autre fusée chinoise incontrôlée est sur le point de s’écraser sur Terre


La Chine construit sa station spatiale en orbite et les déchets du chantier de construction volant au-dessus de nos têtes devraient retomber à la surface de notre planète cette semaine encore.

Pour la troisième fois au cours des deux dernières années, le programme spatial chinois a envoyé un grand module en orbite pour étendre sa station spatiale Tiangong à l’aide d’une fusée Longue Marche 5B, qui semble manquer de matériel pour effectuer une rentrée contrôlée et se diriger vers un coffre-fort splashdown dans une partie reculée de l’océan.

Au lieu de cela, le propulseur de fusée usé pesant plus de 20 tonnes métriques devrait brûler en grande partie alors qu’il grésille dans l’atmosphère. Mais il est probable que certains des plus gros composants et autres débris survivront jusqu’à la surface. Actuellement, cette rentrée atmosphérique devrait se produire au cours d’une fenêtre de 28 heures qui commence vendredi soir, heure du Pacifique, et dure presque tout le samedi, selon les prévisions de l’Aerospace Corporation, qui suit les rentrées orbitales.

« L’incertitude quant à l’endroit où les gros débris finiront par atterrir présente un niveau de risque pour la sécurité humaine et les dommages matériels bien au-dessus des seuils communément acceptés », a écrit la société dans un communiqué.

La fusée a été utilisée pour envoyer Mengtian, la troisième et dernière section de Tiangong, en orbite pour être installée lors d’un lancement qui a eu lieu lundi. Le booster a à peu près la taille d’un immeuble de 10 étages.

Des risques de rentrée similaires ont également été observés avec le lancement des deux modules de la station spatiale Tiangong précédents, avec une fusée épuisée atterrir dans l’océan indien le 8 mai 2021, et une autre rupture au-dessus de la Malaisie, de l’Indonésie et des Philippines le 30 juillet 2022. Une autre mission Longue Marche 5B a également conduit à la chute de débris sur l’Afrique de l’Ouest en 2020.

Au cours des deux prochains jours, nous pouvons nous attendre à ce que la durée de la fenêtre de rentrée prévue se raccourcisse considérablement alors que les observateurs spatiaux suivent la désintégration de l’orbite de la fusée vide et ont une meilleure idée du moment où elle se soumettra enfin à l’attraction de la gravité terrestre.

Quand il commence son voyage court et fougueux vers la surface de la Terre, il n’y a aucun moyen réel de prédire où il finira. Le champ de débris laissé par une rentrée de fusée avec une telle masse peut laisser des morceaux et des morceaux éparpillés sur un couloir de débris s’étendant sur des dizaines, voire des centaines de kilomètres de long.

La dernière fois qu’un de ces boosters usés est retombé sur Terre, fin juillet, il s’est brisé au-dessus de la Malaisie et des morceaux de celui-ci ont ensuite été retrouvés au sol, là-bas et en Indonésie.

La chute de débris spatiaux a endommagé des biens, mais il n’y a jamais eu de rapport de blessures ou de décès humains. La répartition de la population de la Terre fait qu’il est très probable que tous les déchets qui se rendent de l’orbite à la surface se retrouvent soit dans l’océan, soit dans un endroit éloigné (l’Australie rurale semble populaire). Cela dit, ce booster est complètement hors de contrôle et pourrait finir par déposer des parties de lui-même n’importe où le long de sa trajectoire de vol.

À l’heure actuelle, la trajectoire de vol potentielle pour la rentrée couvre une assez large bande de la Terre, y compris la plupart des États-Unis, la Chine, l’Inde, l’Europe du Sud, l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Australie. Fondamentalement, si votre latitude est supérieure à celle de la France ou de Portland, Oregon, vous êtes probablement en clair. Encore une fois, nous en saurons plus sur la trajectoire de vol dans les heures juste avant la rentrée prévue.

2022-143b-306l1.png

La trajectoire de vol du booster usé au cours des prochains jours.

Société aérospatiale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*