Trop tôt! Dana White n’achète pas de retraite prématurée à Kevin Holland « émotionnel »


L’ancienne attraction des poids moyens de l’UFC, Kevin Holland, devait se réinventer après être descendu dans la division des 170 livres, une décision qui est intervenue à la suite de pertes de décision consécutives contre les prétendants au Top 5 Derek Brunson et Marvin Vettori.

« Trailblazer » a certainement pris un bon départ, remportant des victoires consécutives contre Alex Oliveira et Tim Means, qui ont tous deux terminé au deuxième tour. Mais ensuite, une perte de poids contre Khamzat Chimaev a mis fin brutalement à sa carrière.

Holland a annoncé sa retraite la semaine dernière.

« Je suis très proche de ce gamin et je l’aime beaucoup », a déclaré le président de l’UFC, Dana White, à MMA Junkie. «Je pense que lorsque vous concourez dans un sport comme celui-ci, vous avez fait les choses que Kevin Holland a faites. Il sort du combat avec Brunson et se rend compte qu’il doit travailler davantage sur sa lutte.

Le hors concours de la lutte olympique et ancien champion des poids lourds de l’UFC, Daniel Cormier, a été enrôlé pour aider à amener la Hollande là où il devait être contre certains des meilleurs grapplers de la division, mais ce déficit est resté trop large avant l’UFC 279 contre Chimaev.

« Alors il plonge et commence à travailler sur sa lutte, et je pense que quand ce qui lui est arrivé t’arrive, je pense que tu es allongé dans ton lit la nuit et que tu dis: ‘Putain de merde, comment ça m’est arrivé?’ C’est un gars émotif. Je pense que les émotions ont eu raison de lui. Prenez juste un peu de temps, retournez au gymnase et quoi qu’il veuille faire évidemment – j’aime ce gamin, tout ce qu’il veut faire, il peut le faire. Mais c’est un peu trop tôt pour qu’il prenne sa retraite.

Holland continue d’utiliser le hashtag #retired dans les publications sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*