Sumiko Inaba s’attend à une intensification de la compétition « très bientôt » avec la victoire du Bellator 286


Sumiko Inaba est rapidement devenue l’une des perspectives les plus excitantes de 125 livres au monde.

La native de Pukalani, à Hawaï, a combattu ses quatre combats professionnels d’arts martiaux mixtes (MMA) sous la bannière Bellator et a terminé chaque adversaire de manière impressionnante. Que ce soit par KO ou par soumission, « Lady Samurai » gravit les échelons du Bellator et s’attend à voir les 10 meilleurs matchs se diriger vers elle le plus tôt possible.

« Je suis confiant dans ma préparation et nous nous y préparons », a déclaré Inaba à MMA Mania. « C’est comme ça que ça se passe pour mon chemin vers là où je veux être, qui se bat pour la ceinture un jour. Moi et mon équipe, on sait que ça va venir et on se prépare doucement. Mais Bellator a été si bon avec moi jusqu’à présent. Je sais qu’ils me préparent également au succès, en me donnant toutes ces opportunités. Tout ce que je peux faire, c’est continuer à remporter ces victoires et je pense que cela arrivera très bientôt.

La dernière apparition d’Inaba a eu lieu en avril 2022 lorsqu’elle s’est battue lors d’un match à domicile contre Whittany Pyles. La mère de 30 ans a marqué un KO violent et rapide au premier tour devant ses fidèles hawaïens en seulement 82 secondes, ajoutant à son grand élan.

Pourtant, pour combattre en dehors des États-Unis, Inaba rêve de concourir éventuellement au Japon, peut-être dans le cadre d’un combat croisé Bellator et RIZIN Fighting Federation. Cependant, elle devra d’abord affronter à nouveau une ancienne adversaire amateur, Nadine Mandiau, le week-end prochain (vendredi 1er octobre 2022) au Bellator 286 à Long Beach, en Californie.

« Elle se bat beaucoup, j’ai suivi sa carrière depuis que nous nous sommes battus et elle a beaucoup plus d’expérience, elle a combattu dans un tas de promotions », a déclaré Inaba. «Je lui donne des accessoires pour assumer cela et vouloir se tester. Cela fait quatre ans pour nous deux d’améliorer nos compétences, d’améliorer notre état d’esprit, d’améliorer simplement le fait d’être des êtres humains. Donc je pense que le 1er octobre, nous verrons qui s’est le plus amélioré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*