Byju’s obtient un audit FY21 propre de Deloitte après 17 mois de retard


New Delhi, la start-up edtech la plus appréciée d’Inde Byju‘s a finalement reçu un rapport « sans réserve » de l’auditeur Deloitte sur ses résultats financiers pour l’exercice 21 qui sera partagé avec les membres du conseil d’administration cette semaine et avec les investisseurs en actions et en dettes la semaine prochaine, ont indiqué des sources de premier plan.

Un rapport « sans réserve » signifie que les états financiers d’une entreprise sont justes et transparents, basés sur des recherches approfondies, mettant fin à toutes les spéculations sur la mauvaise santé financière de Byju.

Des personnes au courant du développement ont déclaré à IANS que la société edtech tiendra une réunion du conseil d’administration dans un jour ou deux, avant de rendre publics les résultats financiers audités pour l’exercice 21 la semaine prochaine, selon toute vraisemblance le 6 septembre.

Selon des personnes proches du dossier, le rapport « sans réserve » est un grand soupir de soulagement pour l’entreprise qui a subi des pressions pour déposer son rapport audité pour l’exercice 21 dans un contexte de retard et d’examen minutieux.

Des sources ont déclaré à l’IANS que les derniers mois de retard étaient malheureux et qu’un rapport d’audit clair de Deloitte a instillé « beaucoup de confiance dans les membres du conseil d’administration de Byju’s » alors qu’ils se préparent à se réunir cette semaine.

Byju’s, évalué pour la dernière fois à 22 milliards de dollars, a fait l’objet d’un examen plus approfondi de la part du gouvernement car il n’a pas soumis son rapport financier audité même après plus de 17 mois.

Le long retard a alarmé le Ministère des affaires corporatives (MCA) qui a envoyé une lettre à Byju’s plus tôt ce mois-ci, demandant au géant de l’edtech d’expliquer le retard dans le dépôt de son rapport d’audit pour l’exercice 21.

Byju’s, lié à l’introduction en bourse, avait achevé la consolidation des entreprises après avoir « aplani les complexités » alors que le licorne edtech a réalisé au moins 10 acquisitions pour une valeur de transaction cumulée d’environ 2,5 milliards de dollars l’an dernier.

Jusqu’à présent, Byju’s a levé plus de 6 milliards de dollars de financement et vise à déposer une introduction en bourse aux États-Unis via le Société d’acquisition à vocation spéciale (Espace) itinéraire.

La société serait également en pourparlers pour lever 1 milliard de dollars supplémentaires à mesure qu’elle se développe à l’échelle mondiale.

Selon les rapports, Byju’s lorgne sur la société américaine edtech cotée au Nasdaq, 2U, pour près d’un milliard de dollars à 15 dollars par action.

FacebookTwitterLinkedin


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*