Cameron Smith perd la tête du British Open en raison d’un putter récalcitrant


ST. ANDREWS, Écosse – Cameron Smith était énervé.

L’Australien de 25 ans a pris une avance de deux coups sur 36 trous au troisième tour du 150e British Open à St. Andrews samedi, mais dimanche, il entamera le dernier tour à quatre coups de la tête.

Smith, qui a tiré un décevant 1 sur 73 samedi pour tomber à 12 sous, suit les leaders Rory McIlroy et Viktor Hovland, qui ont 16 sous après chaque tir 66.

Smith a tiré 64 coups vendredi et a été remarquable sur les greens, établissant un record du PGA Tour en réalisant 255 pieds de putts. Il faisait tout ce qu’il regardait, long ou court. Samedi, Smith n’a fait que 50 pieds de putts.

« Aucun putt ne tombait, et c’était assez frustrant », a déclaré Smith. « C’est probablement le meilleur que j’ai frappé le ballon de toute la semaine ; J’ai eu beaucoup d’opportunités. C’est toujours difficile de revenir sur une bonne manche et en avoir une comme celle-là était frustrant, mais ça va certainement me motiver demain.

Cameron Smith regarde le sol après avoir raté un putt au 18e trou lors du troisième tour du British Open.
PA

« J’adore faire des birdies. J’adore faire des putts et c’est ce que je dois faire là-bas. Restez agressif. J’aurai un plan de match légèrement différent sur quelques départs et j’essaierai de faire une tonne de birdies.

Smith, qui est classé n ° 6 mondial et a remporté le championnat des joueurs en mars, dimanche sera à nouveau jumelé avec Cameron Young, originaire du comté de Westchester, cette fois dans l’avant-dernier groupe, pas le dernier couple dans lequel ils étaient. Samedi.

La journée de Smith a mal commencé lorsqu’il a inscrit trois coups roulés sur le premier green pour bogey. Ça ne s’est pas amélioré. Il a raté de courts putts de birdie au cinquième par-5, ainsi qu’aux septième, 12e, 15e et 18e.

Au 13e par-4, Smith a fait une erreur: il a choisi de frapper à fond d’une position inconfortable, alors que sa balle reposait sur le rebord d’un bunker de fairway, qu’il a attrapé lourdement en route vers un double bogey.

«Je pensais avoir réussi un drive parfait là-bas; il a dû avoir un mauvais coup de pied et s’est retrouvé là où il était », a-t-il déclaré. « Ce n’était pas mon jour… d’obtenir quelque chose comme ça [happen] après 11 ou 12 trous déjà frustrants.

Son 73 était l’un des deux seuls tours supérieurs à la normale des joueurs du top 20.

Il n’a cependant pas perdu espoir. Chaque vainqueur des 29 Opens précédents disputés à St. Andrews a été à moins de quatre coups de la tête à partir de la dernière journée.

Donc, vous dites qu’il y a une chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*