Les Rangers prolongent l’offre de qualification de Kaapo Kakko comme prévu


La décision des Rangers d’éliminer l’agent libre restreint Kaapo Kakko lors du sixième match de la finale de conférence contre le Lightning le mois dernier a attiré tous les regards sur l’ailier finlandais cette intersaison.

Comme prévu, Kakko a reçu une offre de qualification, calculée à partir du salaire de base des joueurs, de 832 500 $ des Rangers. Une offre de qualification donne à l’organisation précédente le droit de premier refus de correspondre à toute feuille d’offre soumise ou de recevoir une compensation de sélection au repêchage.

Il n’y a aucune raison, cependant, de lire le fait qu’une prolongation n’a pas été convenue avant l’ouverture du marché des agents libres mercredi.

« Ce n’est pas essayer de jouer au chat et à la souris, c’est juste le rythme de réaction au calendrier », a déclaré l’agent de Kakko, Mike Liut, au Post. « Vous devez emboîter les morceaux, mais vous y arriverez. Il n’y a pas d’urgence sérieuse avec le groupe deux [restricted free agents]donc ils sont poussés un peu plus loin lorsqu’ils n’ont pas de droits d’arbitrage.

Bien que les circonstances soient toujours sujettes à changement, il n’y a pas de problèmes anticipés ou de fiche d’offre qui empêcheraient Kakko de reprendre un contrat de deux ans. Il est entendu que deux ans sont le maximum que les Rangers pourraient offrir dans le cadre de leur situation actuelle de plafond salarial, et il est entendu que les deux parties vont passer par les motions.

Kaapo Kako
Corey Sipkin pour le NY POST

Parce que les Rangers ont signé avec Vincent Trocheck un contrat de sept ans à 5,625 millions de dollars par saison pour être leur centre n ° 2, ils n’ont pas la place pour accepter un gros contrat dans un métier qui nécessiterait un tas d’actifs. Mais en échangeant Patrik Nemeth et quelques choix de repêchage aux Coyotes mercredi, le directeur général Chris Drury a maintenant plus d’espace pour travailler avec Kakko. La prochaine réinitialisation majeure, s’il y en a une, aura probablement lieu à la date limite des échanges de la saison prochaine.

« Nous pensons que le monde de [Kakko] et nous le voulons ici pendant très, très longtemps », a déclaré Drury lors d’un appel Zoom avec des journalistes mercredi. « Je ne suis pas trop inquiet de le faire entrer bientôt dans le giron. »

Pour le moment, il n’y a aucune raison de croire que le retrait de Kakko lors du match 6 a nui à son avenir avec les Rangers. Tout ce qu’il a fait a été de révéler où en est l’ailier de 21 ans: toujours en développement et travaillant pour s’établir sur une liste remplie d’immenses compétences.

« Je comprends que les équipes prennent des décisions et qu’elles ne vous tombent pas toujours dessus », a déclaré Liut. «Ils peuvent avoir raison ou ils peuvent avoir tort. Mais c’est à eux de prendre ces décisions, et je pensais que Kaapo s’en sortait exactement de cette façon. Je n’ai certainement pas aimé, je n’ai pas compris. Ne sera jamais d’accord avec ça. Mais il doit l’accepter.

« Avec les jeunes joueurs, vous recherchez toujours un peu d’adversité et un peu de la façon dont ils vont la gérer. Quelle est leur réaction. Ce n’est pas que vous vouliez que cela se produise, mais cela vous donne un aperçu de leur pensée intérieure. Ce n’est pas que ce soit masqué à d’autres moments, mais vous ne pouvez pas le cacher. C’est un moment viscéral.

«Kaapo était plus pragmatique à ce sujet. Il n’était pas émotif à ce sujet. C’est fait, c’est derrière vous, ça arrive, les choses arrivent. Les décisions sont prises. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*