PFRDA va lancer un projet technologique et numériser entièrement l’ensemble de ses opérations


PFRDA va lancer un projet technologique et numériser entièrement l'ensemble de ses opérations

Régulateur des fonds de pension PFRDA a initié des démarches pour numériser ses opérations à travers le ‘Architecture technologique (TARCHE) Projet‘, lançant un appel d’offres auprès de fournisseurs de solutions informatiques pour lancer le projet. La plupart des opérations du PFRDA sont actuellement de nature manuelle et la numérisation est partielle.

PFRDA a décidé de numériser et d’automatiser ses opérations via le projet d’architecture technologique (TARCH), qui est envisagé comme une plate-forme modulaire et basée sur l’API (interface de programmation d’applications), a déclaré PFRDA dans un document d’appel d’offres sollicitant l’intérêt d’intégrateurs de systèmes informatiques réputés.

« Autorité de réglementation et de développement des fonds de pension (PFRDA) invite les Manifestations d’Intérêt (EOI) des fournisseurs informatiques/intégrateurs de systèmes (SI) intéressés et réputés pour des services de conception, de développement/personnalisation, de mise en œuvre et de maintenance pour Architecture technologique PFRDA (TARCH) Project « , a-t-il déclaré.

Le PFRDA a pour objectif de promouvoir la sécurité des revenus des personnes âgées par le biais de la réglementation, du développement, de la réglementation des fonds de pension des deux régimes phares — NPS et APY – pour protéger les intérêts des abonnés, entre autres.

Le régulateur du système de retraite a une variété de parties prenantes telles que Confiance NPSfonds de pension, Agences centrales de tenue des registres (ARC), dépositaire, banque fiduciaire, Points de présence (PoP), fournisseurs de services de rentes et conseillers en retraite exerçant un rôle précis au profit des souscripteurs.

La technologie agit comme un catalyseur du changement dans de multiples industries et elle permet également l’innovation qui se traduit par la création de produits et d’offres personnalisés et nuancés, a déclaré PFRDA.

« La bonne infrastructure et les bonnes solutions technologiques peuvent servir de catalyseurs pour l’écosystème des retraites en Inde et le rendre plus robuste et omniprésent », a-t-il déclaré.

La portée des travaux de TARCH comprend la mise en œuvre d’un site Web PFRDA remanié avec un chatbot ; solution de numérisation des activités de surveillance et de conformité réglementaire pour les intermédiaires et les non-intermédiaires ; une plate-forme de données complète pour stocker les données des ARC et d’autres applications internes du PFRDA.

L’IS devra également fournir des moyens efficaces de transformer chaque fonction de bureau par des moyens numériques, a-t-il déclaré.

« La PFRDA cherche à mettre en place un core HRMS (Human Resource Management Solution), administratif, financier, informatique, RTIPQ, audit, solutions de bureau existantes et processus juridiques avec des solutions ERP personnalisées basées sur le cloud et des solutions de bureau intelligentes numériques. »

PFRDA a déclaré que le soumissionnaire retenu ou le consortium de soumissionnaires aura un contrat de cinq ans. Les frais pour l’EOI sont de Rs 25 000 sous la forme d’une traite à vue ou d’un chèque bancaire.

Le dernier jour d’envoi de l’EOI est le 19 juillet 2022 jusqu’à 15h00.

Concernant les conditions d’éligibilité, il a déclaré que le soumissionnaire devait être une société enregistrée en vertu de la Loi sur les sociétés ou une société en nom collectif ou une LLP.

Le soumissionnaire doit être une entreprise rentable pour chacun des trois derniers exercices et doit avoir un chiffre d’affaires annuel d’au moins Rs 700 crore pour chacune des trois dernières années, conformément au document d’appel d’offres.

FacebookTwitterLinkedin


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*