L’équipe juridique de Paulo Costa dénonce le « sensationnalisme » des médias à la suite de rapports « imprudents » sur une attaque présumée de vax


Comme Otis Hazelrigg l’a découvert (à la dure), il est probablement préférable d’attendre tous les faits avant d’abattre l’idiot du village.

C’était le message général de Mejon Advocacia, l’équipe juridique représentant le concurrent des poids moyens de l’UFC, Paulo Costa. « Borrachinha » est accusé d’avoir donné un coup de coude à une infirmière après une dispute sur une carte de vaccination COVID plus tôt cette semaine à Belo Horizonte, au Brésil.

« Premièrement, tendant au sensationnalisme, ils sont imprudents et incohérents », lit-on dans la déclaration Instagram. « L’athlète Paulo Costa – ‘Borrachinha’ et toute son équipe rejettent tout type de violence. « Borrachinha » est un athlète de haut niveau, qui se consacre à plein temps à l’entraînement, au respect des règles, des directives et des disciplines. Selon sa philosophie et sa conduite humaine, ce genre d’allégations est totalement incompatible avec son histoire et son mode de vie. Les accusations et les faits relatés ne reflètent pas la réalité de ce qui s’est passé. Le fait sera soigneusement étudié et les mesures légales appropriées pour leur parfaite clarification seront prises.

Le travailleur de la santé qui a accusé Costa de l’avoir frappée a déposé une plainte pénale après que les deux parties ont été interrogées par la police.

Une comparution devant le tribunal est probable à un moment donné où Costa et son équipe juridique auront une chance d’effacer le nom du Brésilien. Jusque-là, « The Eraser » se concentrera sur son prochain combat contre l’ancien champion des poids moyens de l’UFC, Luke Rockhold, en août.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*