Mark Petchey réagit à Novak Djokovic prêt à sauter des tournois à cause du vaccin


Mark Petchey réagit à Novak Djokovic prêt à sauter des tournois à cause du vaccin

Mark Petchey dit que maintenant que tout le monde connaît la position claire de Novak Djokovic et des tournois, il est temps de se concentrer sur d’autres choses plus importantes. Mardi, la BBC a publié une interview qu’elle a menée avec Djokovic.

Dans son interview avec la BBC, Djokovic a confirmé qu’il n’était toujours pas vacciné et a déclaré qu’il était prêt à sauter des tournois à cause du vaccin. Djokovic a clairement indiqué qu’il ne prévoyait pas de se faire vacciner juste pour être autorisé à participer à toutes les épreuves.

« @DjokerNole a exprimé son point de vue très clairement. Les règles de chaque pays sont maintenant très claires sur ce que vous devez être pour concourir. Rien d’autre à dire. plus si ça commence », a écrit Petchey sur Twitter.

Djokovic insiste sur le fait qu’il n’est pas un anti-vaxxer

« Je n’ai jamais été contre la vaccination, mais j’ai toujours soutenu la liberté de choisir ce que vous mettez dans votre corps », a déclaré Djokovic à la BBC.

Djokovic dit que sa santé et son bien-être sont plus importants que le record de tous les temps en Grand Chelem. « Parce que les principes de prise de décision sur mon corps sont plus importants que n’importe quel titre ou quoi que ce soit d’autre. J’essaie d’être en phase avec mon corps autant que possible », a expliqué Djokovic.

Djokovic insiste sur le fait qu’il n’est pas contre la vaccination mais qu’il veut juste avoir la liberté de choix. « Je n’ai jamais été contre la vaccination. Je comprends que dans le monde, tout le monde essaie de faire de gros efforts pour gérer ce virus et voir, espérons-le, bientôt la fin de ce virus », a insisté Djokovic.

De plus, Djokovic s’est rappelé avoir été détenu et interrogé par les forces frontalières australiennes. « C’était très, très dur. Alors que j’étais encore à l’aéroport, je n’ai pas pu utiliser mon téléphone pendant trois, quatre heures. J’étais vraiment perdu, je ne savais pas ce qui se passait », a admis Djokovic.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*