Matt Harvey a parlé de se suicider avec les Mets


Matt Harvey a admis avoir consommé de la cocaïne alors qu’il jouait pour les Mets, lors d’un témoignage lundi dans un procès impliquant l’ancien employé des Angels Eric Kay, accusé d’avoir fourni à Tyler Skaggs des drogues qui auraient pu tuer le lanceur.

Skaggs a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel à Southlake, au Texas, en juillet 2019 après s’être étouffé avec son propre vomi. Les rapports de toxicologie ont conclu que Skaggs était sous l’influence du fentanyl, de l’oxycodone et de l’alcool.

Harvey, un coéquipier de Skaggs avec les Angels à l’époque, a reçu une citation à comparaître et a obtenu l’immunité de poursuites pour témoigner, selon ESPN.

L’ancien All-Star a révélé qu’il avait consommé de la cocaïne en pitchant pour les Mets. Interrogé par l’avocat de la défense Michael Molfetta s’il avait menti à propos de cette utilisation à New York, Harvey a répondu: « Personne n’a vraiment demandé. » Harvey était parfois si découragé qu’il parlait ouvertement de se suicider, selon une source.

Joint par téléphone, on a demandé au manager de Harvey pendant la majeure partie de son mandat chez les Mets, Terry Collins, s’il était surpris d’apprendre que le lanceur avait admis avoir consommé de la cocaïne.

« La réponse est probablement non », a déclaré Collins au Post. «Il y avait un programme de tests en cours dans toute la Major League Baseball. Nous n’avions pas le droit de faire nos propres affaires. Il y avait des accusations qui étaient lancées autour du club-house, bien sûr, mais je n’en avais aucune preuve du tout. Je peux juste vous dire ce que les gars disaient.

Matt Harvey (g.) et Terry Collins (d.) en 2015.
Bill Kostroun

« Il fut un temps où j’ai abordé un problème hors du terrain avec l’un des autres gars de l’équipe et sa déclaration était: » Eh bien, je ne fais pas ce que fait Matt Harvey. J’ai dit: ‘Ce n’est pas à propos de Matt Harvey, c’est à propos de toi.’ J’ai essayé de sortir de ce sujet aussi vite que possible. Y avait-il des connaissances dans le club-house? Sans question. »

Le programme de test de la MLB à l’époque – il a été modifié depuis la mort de Skaggs – ne testait pas les joueurs pour les «drogues abusives» (y compris la cocaïne) sans motif raisonnable qu’un joueur avait utilisé, vendu ou distribué une telle drogue au cours des 12 derniers mois. période de mois. La cause raisonnable s’étendait au-delà des rumeurs et, pour être établie, il fallait le témoignage ou la preuve d’un témoin oculaire.

Le mandat tumultueux de Harvey dans les Mets comprenait un match manqué, pour lequel il a été suspendu, après une nuit de fête en 2017 et des cas de retard au stade. Harvey est notamment allé AWOL de l’entraînement des Mets au Citi Field avant que l’équipe ne se rende à Los Angeles pour la NL Division Series en 2015.

Sandy Alderson, le directeur général des Mets pendant la majeure partie du mandat des Harvey’s Mets – il est depuis revenu dans l’organisation en tant que président de l’équipe – a refusé de commenter par l’intermédiaire d’un porte-parole de l’équipe, tout comme le directeur général Billy Eppler, qui occupait le même rôle pour les Angels à l’époque. de la mort de Skaggs. L’ancien directeur de l’exploitation des Mets, Jeff Wilpon, a également refusé de commenter.

Collins a déclaré que les Mets avaient tenté de répondre à la rumeur de consommation de cocaïne de Harvey sans l’en accuser.

« Y a-t-il eu un moment où quelqu’un a dit: » Êtes-vous sur quelque chose « , sans rien nommer », a déclaré Collins. «Cela a probablement été évoqué. Mais à peu près, vous l’avez abordé comme suit: « Écoutez, vous devez nettoyer votre situation hors du terrain. » C’était ça. »

Matt Harvey
Terry Collins a déclaré qu’il y avait des accusations autour du club-house des Mets au sujet de Matt Harvey consommant de la drogue.
Anthony J. Causi

Collins a reconnu lundi que le comportement de Harvey était suffisamment erratique pour justifier des conseils avec l’entraîneur des compétences mentales des Mets.

« Certainement, cela a été résolu », a déclaré Collins. « Encore une fois, c’est Matt, et une fois, il a dit: » Je devrais juste me suicider. … Vous essayez de le gérer du mieux que vous pouvez. Nous avons certainement essayé de lui apporter de l’aide, de lui apporter de l’aide.

Harvey, selon ESPN, a témoigné qu’il avait pris du Percocet qu’il avait reçu d’un joueur de hockey. Selon The Athletic, Skaggs a demandé à Harvey du Percocet ou de l’oxycodone et Harvey a partagé les pilules en juin 2019.

Matt Harvey
Terry Collins dit que les Mets ont essayé d’aider Matt Harvey après qu’il ait parlé de se suicider.
Bill Kostroun

Harvey a également témoigné que le 30 juin 2019, il avait demandé à Kay de laisser une pilule d’oxycodone bleue dans son casier. La demande est venue un jour où les Angels se rendaient au Texas sans Harvey, qui avait été informé qu’il ne faisait pas le voyage. Harvey a déclaré qu’il avait jeté la pilule le lendemain lorsqu’il avait entendu parler de la mort de Skaggs.

Molfetta a demandé à Harvey s’il aurait aimé dire à Skaggs de faire attention.

« Évidemment, en regardant en arrière, j’aurais aimé l’avoir », a déclaré Harvey. « … Les gars font constamment ce qu’ils peuvent pour rester sur le terrain. À l’époque, je pensais que j’étais un bon coéquipier.

– Reportage supplémentaire de Ken Davidoff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*