les meilleurs matchs simples féminins de l’histoire


le Open d’Australie 2022, le premier Grand Chelem de la saison, a de nombreuses raisons d’intérêt, et de grands vents d’anticipation parmi les initiés, les médias et les fans, pour le premier événement majeur du Jeu de la saison qui vient de commencer.

Il n’y aura pas de Roger Federer et de Serena Williams. Mais il y aura toutes les autres stars du tennis mondial, comme Rafael Nadal et Naomi Osaka. Il y aura aussi le 9 fois champion du tournoi Novak Djokovic, qui a été le protagoniste d’une véritable guerre judiciaire entre l’Australie et la Serbie pour son entrée dans le pays.

En parlant d’histoire, il y a des noms inextricablement liés à l’histoire des plus grands tournois de tennis et l’Open d’Australie ne fait pas exception..

Open d’Australie : les meilleurs matchs en simple dames de l’histoire

Serena Williams contre Venus Williams, en 2003, était un autre grand défi.

En battant sa sœur di lei en finale en trois sets pour 7–6 (4), 3–6, 6–4, Serena a remporté le premier Open d’Australie de sa carrière et elle a été confirmée comme la star la plus brillante du tennis féminin américain.

Viennent ensuite six autres titres à Melbourne, pour un total de 7, dont le dernier juste en 2017, encore une fois contre sa sœur di lei Venus. Nous devons également nous souvenir de Jennifer Capriati contre le match de Martina Hingis en 2002. Pour la deuxième année consécutive, Capriati a battu Martina Hingis lors de la finale de Melbourne après trois sets passionnants, terminés 4–6, 7–6 (7), 6–2, remportant ainsi le deuxième titre de l’Open d’Australie de sa carrière.

Simona Halep contre Angelique Kerber, demi-finale de 2018, a été l’un des plus beaux matchs de la saison, et l’un des meilleurs à Melbourne. Après un match très équilibré et disputé, Halep a battu l’Allemande en trois sets, avec le score final de 6-3 4-6 9-7, atteignant sa première finale de l’Open d’Australie.

L’un des plus beaux matchs de l’Open d’Australie a été celui entre Margaret Smith et Evonne Goolagong de 1971. Smith a récupéré un set de désavantage sur son adversaire, avant de la battre en trois sets, avec le score final 2–6, 7– 6, 7–5, et remportant son 10e titre à l’Open d’Australie.

Martina Navratilova contre Chris Evert a été l’un des défis qui ont caractérisé les années 80. Navratilova a battu la joueuse de tennis américaine après trois sets passionnants, avec le score final de 6–7 (4), 6–4, 7–5, remportant son premier titre australien, en 1981.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*