Tim Henman s’attend à ce que Novak Djokovic reçoive « un accueil très hostile » à AO


L’ancien joueur de tennis britannique Tim Henman s’attend à ce que Novak Djokovic reçoive un « accueil très hostile ». Djokovic a obtenu une exemption médicale pour l’Open d’Australie et il a confirmé qu’il n’était pas vacciné. « Je pense que ce sera un accueil très hostile », a déclaré Henman à Eurosport.

« Nous savons tous ce que le peuple australien a vécu au cours des deux dernières années et les difficultés des confinements, et je ne pense pas qu’à mon avis Djokovic sera bien accueilli lorsqu’il ira sur le terrain.

« Je pense que c’est malheureux pour le tournoi. C’est un grand événement en Australie et ils ont eu leurs défis au cours des deux dernières années. J’espère que ce n’est pas un nuage qui reste sur le tournoi. « Connaissant l’attitude de Djokovic, il semble cependant prospérer dans ce genre de confrontation.

Ce n’est évidemment pas la préparation idéale pour être coincé dans une pièce pendant quatre ou cinq jours, mais je suis sûr qu’il est très soulagé d’être sorti et excité par cette opportunité. « Compte tenu de son record à Melbourne, ayant gagné neuf fois, il va être très difficile à battre je pense ».

Hernman dit que le match nul est important pour Djokovic

Djokovic est arrivé en Australie en retard et a ensuite passé quelques jours en détention. Djokovic a gagné son procès devant le tribunal lundi et il s’est rendu sur le terrain d’entraînement de Melbourne Park quelques heures seulement après avoir obtenu le rétablissement de son visa.

Cela a été tout sauf une préparation parfaite pour l’Open d’Australie, mais Henman n’est pas prêt à exclure Djokovic de la course au titre. « Je pense que la façon dont le tirage au sort est important, car il est probablement juste de dire qu’il pourrait être un peu sous-fait pour les deux premiers tours, mais il est très possible pour lui de se mettre en forme s’il peut passer ces premiers tours indemnes », a ajouté Henman.

«Il peut créer une dynamique. Il a l’expérience de toute sa carrière. Donc faire face à l’adversité va avec le territoire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*