Nick Kyrgios « embarrassé en tant qu’athlète australien » après le drame du visa de Novak Djokovic


Le sextuple champion de l’ATP, Nick Kyrgios, a déclaré qu’il se sentait « assez embarrassé en tant qu’athlète australien » après ce qui a été fait au numéro 1 mondial Novak Djokovic. Après avoir atterri en Australie, le visa de Djokovic a été annulé par les forces frontalières australiennes.

Djokovic a ensuite été transporté dans un hôtel d’immigration, où il a passé les jours suivants. Djokovic a fait appel de la décision et le juge a décidé lundi de rétablir le visa de Djokovic. « Vous savez, je ne veux tout simplement pas que cela enlève l’été australien du tennis.

Nous avons eu beaucoup d’excellents résultats, beaucoup d’autres Australiens se débrouillent très bien. Et nous savons que les médias aiment créer des tempêtes de merde avec mon histoire et tout ce qui se passe avec Novak, je me sens assez gêné en tant qu’athlète australien, de voir ce que ce gars a fait pour nous, et pour le sport, je ne pense pas que ce soit comment nous le gérons », a déclaré Nick Kyrgios.

Kyrgios testé positif au COVID-19

Kyrgios devait jouer au Melbourne Summer Set la semaine dernière, mais il s’est retiré après s’être senti mal. Kyrgios devait également jouer à Sydney cette semaine, mais il a été testé positif au COVID-19.

« Les gars, comme vous le savez, j’ai été testé positif pour COVID-19. En fait, je ne me sens pas trop mal pour le moment, je prends toutes les précautions nécessaires », a déclaré l’Australien. « Ce n’est évidemment pas l’idéal, mais je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour me sentir bien, sortir et vous donner à tous un spectacle. »

Kyrgios a promis de faire tout ce qu’il peut pour jouer à l’Open d’Australie. « Mais les médias adorent faire ça, adorent diviser. Je ne veux tout simplement pas que cela enlève les excellents résultats de tous les autres Australiens », a ajouté Kyrgios.

« Mais je vous ferai savoir que je ferai tout ce que je peux pour participer à l’Open d’Australie et vous donner un spectacle, alors allez-y doucement les gars. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*