Les journalistes haïtiens Amady John Wesley et Wilguens Louissaint tués par un gang


Deux journalistes haïtiens ont été tués jeudi à la périphérie de Port-au-Prince après que des membres présumés d’un gang aient ouvert le feu sur un groupe de reporters qui étaient arrivés pour interviewer le chef d’un gang rival, selon un responsable de la police et des médias locaux.

Les deux journalistes tués étaient Amady John Wesley, qui travaillait pour la station de radio montréalaise Ecoute FM, et le journaliste local Wilguens Louissaint, selon un responsable de la police haïtienne qui a requis l’anonymat.

Ecoute FM a confirmé la mort de Wesley dans un communiqué, décrivant le meurtre comme un « acte criminel et barbare ».

Un troisième journaliste du groupe a pu échapper à l’attaque, a indiqué le responsable de la police.

De multiples gangs se battent pour le contrôle du quartier de Laboule 12, où ont eu lieu les tueries.

John Wesley Amady a été identifié comme l'un des deux journalistes haïtiens tués à la périphérie de Port-au-Prince après que des membres présumés d'un gang aient ouvert le feu sur un groupe de journalistes.
John Wesley Amady a été identifié comme l’un des deux journalistes haïtiens tués à la périphérie de Port-au-Prince après que des membres présumés d’un gang aient ouvert le feu sur un groupe de journalistes.
Reuters
Wilguens Louissant, l'un des deux journalistes tués dans l'attaque, travaillait comme reporter local, selon un responsable de la police haïtienne qui a requis l'anonymat.
Wilguens Louissant, l’un des deux journalistes tués dans l’attaque, travaillait comme reporter local, selon un responsable de la police haïtienne qui a requis l’anonymat.
Reuters

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*