« Novak Djokovic doit toujours être le favori », déclare l’ancien n°1


Après une courte saison déclenchée par la pandémie, Rafael Nadal a remporté la 20e couronne majeure à Roland-Garros l’année dernière en octobre. C’était le deuxième tournoi de Nadal depuis fin février, et il a dû combattre à la fois ses adversaires et des conditions difficiles à Paris.

Surmontant tous les obstacles, Rafa a battu les sept adversaires en deux sets et a égalé avec style le record de Roger Federer en Major. L’Espagnol a devancé les quatre premiers adversaires avant d’affronter Jannik Sinner en quarts.

Le jeune a servi pour le premier set et avait un avantage de break dans le set numéro deux avant que Rafa ne l’emporte en sets consécutifs. Diego Schwartzman a gardé Nadal sur le terrain pendant plus de trois heures en demi-finale, et le champion à 12 reprises a remporté une victoire de 6-3, 6-3, 7-6 pour organiser le choc pour le titre contre Novak Djokovic.

Dans une bataille des meilleurs joueurs du monde, Nadal a battu Djokovic 6-0, 6-2, 7-5 en deux heures et 41 minutes pour soulever le 13e trophée de 16 déplacements à Paris. Rafa a dû apporter un tennis agressif et intrépide contre Novak, perdant de nombreux matchs contre le Serbe depuis Pékin 2013 et livrant la bonne tactique pour laisser Novak loin derrière, au moins dans les deux premiers sets.

Nadal a tiré 31 vainqueurs et 14 fautes directes, agissant durement des deux ailes et prenant 51% des points de retour pour réduire le service de Djokovic. Djokovic a commis 52 fautes directes, cherchant le match A de lui pendant plus de deux heures et subissant une énorme perte malgré un solide effort dans le set numéro trois, où il est resté en contact avec Nadal.

Andy Roddick revient sur le Big 3

Andy Roddick a récemment estimé que Novak Djokovic disposait d’une « piste » plus longue pour remporter les titres majeurs par rapport à ses grands rivaux Rafael Nadal et Roger Federer. L’Américain pense également que Djokovic a, au cours de la dernière décennie, toujours été le meilleur joueur du Big 3.

« Novak va-t-il être prêt à jouer en Australie par voie de vaccination ? » dit Roddick. « Ce que je dirai avec confiance, c’est, compte tenu de la piste et du nombre de cadavres [of the Big 3] et ce que nous avons vu en ce qui concerne les corps en panne – Novak a apparemment la piste la plus longue et a été la meilleure régulièrement au cours des cinq, 10 dernières années même. »

Dans le même temps, Roddick a admis que le chemin de Nadal deviendrait plus facile si le Serbe (un neuf fois champion à Melbourne) devait sauter l’événement. « Mais il (Djokovic) ne s’est amélioré que cette année », a poursuivi Roddick.

« Je ne sais pas si vous pouvez dire cela à propos de Rafa, je ne pense certainement pas que vous puissiez dire cela à propos de Roger, malheureusement à ce stade de leur carrière. Donc, Novak doit toujours être le favori [for the Australian Open].

Mais cette nouvelle ride où Rafa arrive et il y a, vous savez, la route vers le titre de l’Aussie Open – [where Nadal] n’a pas besoin de passer par Novak. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*