Robin Salo des Islanders fait pression pour un rôle stable après de solides débuts


Entre 16 h et la remise de la rondelle samedi, Barry Trotz a estimé qu’il avait changé d’alignement environ quatre fois – en raison de la situation COVID-19 en constante évolution des Islanders.

Robin Salo, cependant, était déjà bien en place, ayant été appelé de la AHL Bridgeport après la blessure de Ryan Pulock plus tôt dans la semaine. Le Finlandais de 23 ans a fait ses débuts dans la LNH contre les Flames samedi, et avec cela, il a poursuivi ses efforts pour un temps de jeu plus permanent qui a commencé pendant le camp d’entraînement.

Si ces prochaines semaines sont une prolongation de l’essai de Salo, alors son effort lors de la défaite 5-2 de samedi contre les Flames était un bon début.

Le temps de 21:42 de Salo sur la glace a mené les patineurs des Îles. Il a terminé avec quatre tirs bloqués et de bons chiffres de création de chances – les Islanders ont dominé Calgary avec lui sur la glace et avaient un taux de buts attendu positif, selon Natural Stat Trick. Salo a également joué en haut sur le jeu de puissance, qui s’est amélioré au fur et à mesure que le match avançait.

Robin Salo des Islanders participe à son premier match dans la LNH contre les Flames à l’UBS Arena le 20 novembre 2021.
Getty Images

« Il a beaucoup d’équilibre, a déclaré Trotz après le match. « Il manie très bien la rondelle, il voit très bien la glace. En avantage numérique, il a beaucoup de déception, mais j’aime le fait qu’il l’ait et qu’il le déplace. L’obtient et le déplace, ouvre des voies.

La saison dernière, Salo a joué avec Orebro HK en Suède, marquant 30 points (six buts, 24 passes décisives) en 51 matchs. Les Isles en ont pris note et voulaient que le choix de deuxième ronde de 2017 soit en Amérique du Nord cette saison.

« Nous savons que c’est un bon jeune joueur », a déclaré Trotz. «Nous voulions faire la bonne chose. Nous avions tout, des problèmes de plafond salarial à tout ça, ça s’est un peu réglé. Donnez-lui l’occasion de jouer un peu en Amérique du Nord.

Maintenant, Salo a la possibilité de jouer dans la LNH – et il n’y a aucune raison de penser qu’il ne pourra pas rester.

Les Islanders ont eu des difficultés défensives. Leur dérapage de cinq matchs avant le match de dimanche contre Toronto comprenait quatre buts ou plus accordés dans chaque match (bien que certains d’entre eux, comme les deux derniers buts de Calgary samedi, soient venus avec un filet vide).

En Floride, Trotz a remanié la formation, faisant asseoir Noah Dobson et donnant une chance à Sebastian Aho. Mais maintenant, avec Pulock blessé et Adam Pelech dans le protocole COVID-19, les insulaires n’ont plus le luxe du choix. Salo et Grant Hutton, un autre produit de Bridgeport, ont fait leurs débuts dans la LNH samedi, prenant la glace UBS Arena pour un tour de recrue honorifique avant que le reste de l’équipe ne sorte pour l’échauffement.

« C’était incroyable », a déclaré Hutton après le match. « Je suis dans l’organisation depuis environ trois ans maintenant et vous attendez toujours avec impatience le premier. Donc, pouvoir avoir le premier ici, le premier match chez UBS est un sentiment assez spécial. »

Brock Nelson a ajouté: « Les gars à l’arrière, Hutts, Robin, les premiers matchs, je pensais qu’ils étaient solides. Je pensais [they] bien joué.

Richard Panik, un vétéran de neuf saisons, a également impressionné en 14:42 sur la glace à la suite d’un rappel, terminant avec deux tirs au but et une aide sur le but de Nelson en avantage numérique.

« J’étais extrêmement satisfait de tous les joueurs qui sont venus et sont intervenus », a déclaré le directeur général Lou Lamoriello avant le match de dimanche. « Je pense qu’ils ont fait un excellent travail dans les circonstances. Et nous nous sommes sentis très bien à ce sujet. Ils sont de retour ce soir et nous aurons l’occasion de les revoir, mais j’étais extrêmement heureux.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*