« Si Roger Federer, Nadal et Djokovic n’avaient pas existé… », déclare l’as de l’ATP


Les Big 3 ont dominé la dernière décennie et demie de ce sport, et ont remporté jusqu’à 60 titres du Grand Chelem. Beaucoup pensent que leurs adversaires n’ont pas eu de chance à cette époque, n’ayant pas eu la chance de gagner autant qu’ils le méritaient.

Andy Murray a été pendant de nombreuses années l’alternative la plus valable à la domination de Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic, à tel point qu’il s’est hissé au sommet du classement ATP en 2016. Le phénomène écossais compte trois Majors dans son palmarès. , sans oublier son triomphe en finale il y a cinq ans.

Les blessures ont affecté la carrière du Britannique ces dernières saisons, l’ayant éloigné de la retraite avant son opération de la hanche qui lui a sauvé la vie. Même s’il n’est pas parvenu à retrouver le même niveau que par le passé, l’ancien numéro 1 mondial est de retour sur le court de tennis et peut encore emporter une certaine satisfaction.

Dans une interview donnée lors du tournoi d’Anvers, on a demandé à Murray s’il était content de jouer en même temps que Roger, Rafa et Nole.

Andy Murray sur le Big 3

« Est-ce que je regrette d’être né en même temps que Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ? C’est une question difficile », a déclaré Murray.

« Évidemment, d’un côté, je le regrette car je me dis que j’aurais pu gagner beaucoup plus s’ils n’avaient pas été là ou si j’avais eu 5 ou 6 ans de moins. J’aurais eu plus d’opportunités. d’autre part, j’ai eu l’opportunité de jouer et de défier les meilleurs joueurs de l’histoire dans les plus grands tournois. »

L’Écossais pense que faire face à une opposition de si haute qualité dans autant de grands matches l’a aidé à s’améliorer en tant que joueur. « J’ai pu affronter Rafael Nadal à Roland Garros, Roger Federer à Wimbledon, Novak Djokovic à l’Open d’Australie et à l’US Open et toujours en finale, même aux Jeux Olympiques », a déclaré Murray.

« Je n’ai évidemment pas gagné toutes ces rencontres mais j’en ai gagné quelques-unes. Je me sens chanceux d’avoir pu jouer contre eux, ils m’ont permis de m’améliorer en mettant la barre si haut. » Andy Murray a également été interrogé sur les jeunes joueurs les plus susceptibles de dominer le circuit dans les années à venir.

« Pour moi, en ce moment, Medvedev est le mieux équipé pour gagner sur dur », a déclaré Murray. « Il vient de remporter l’US Open, mais avant cela, ses résultats étaient excellents. Je pense que son jeu est plus complet que les autres, (mais) sur terre battue, c’est difficile à dire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*