Kaapo Kakko et Alexis Lafrenière s’essayent en désavantage numérique


KINGSTOWN, RI — Gerard Gallant a tenu à se concentrer sur les unités spéciales pendant le bref séjour des Rangers à Rhode Island, en commençant par le jeu de puissance lundi et se terminant par le désavantage numérique mardi.

Les suspects habituels ont pris des représentants sur le PK, mais il y a aussi de nouveaux jeunes visages. Barclay Goodrow, qui a été acquis cette intersaison et a par la suite signé un contrat de six ans, a patiné à côté de Kevin Rooney, qui a été un incontournable du désavantage numérique. Mika Zibanejad a passé du temps avec Kaapo Kakko, tandis que Ryan Strome et Alexis Lafrenière se sont également associés. Chris Kreider a également effectué une rotation à côté de Lafrenière.

En défense, les quatre meilleures paires sont restées les mêmes avec Jacob Trouba-K’Andre Miller et Ryan Lindgren-Adam Fox. Patrik Nemeth et Jarred Tinordi ont également pris quelques répétitions.

« Il y a beaucoup de gars différents que nous utilisons, donc c’est restreint, mais c’est un travail en cours, tout comme le jeu de puissance », a déclaré Gallant mardi avant que les Rangers ne prennent un vol pour New York. «Nous voulions accomplir les deux au cours des deux derniers jours et nous avons eu 20 minutes dans la seconde moitié des essais.

« Il y a beaucoup de nouveaux gars qui vont tirer des pénalités et plus ils auront d’expérience les uns avec les autres, mieux ils seront. »

Kaapo Kakko et Alexis Lafrenière
Kaapo Kakko et Alexis Lafrenière tentent de nouvelles choses sous la direction de l’entraîneur Gérard Gallant.
Robert Sabo (2)

Lafrenière et Kakko sont deux nouveaux visages notables, étant donné qu’ils n’ont tous les deux pas enregistré de temps à court d’effectifs depuis qu’ils ont rejoint les Rangers. Interrogé sur la volonté de Lafrenière et de Kakko de sauter sur le PK, Gallant a déclaré que ce n’était pas beaucoup de choix pour les deux jeunes attaquants.

« Eh bien, ce n’est pas disposé, nous leur avons dit de le faire », a déclaré l’entraîneur avec un sourire. « Ces jeunes veulent plus de temps de glace et ils ont l’occasion de le faire. Ils doivent grandir en tant que joueurs, donc, je veux dire, nous verrons une fois la saison régulière commencer combien de représentants ils vont obtenir.

« J’espère qu’ils sont vraiment bons dans ce domaine, qu’ils sont talentueux et qu’il n’y a aucune raison pour qu’ils ne puissent pas éliminer les pénalités. »

Lafrenière a déclaré que patiner sur le PK dans la LNH a eu une petite courbe d’apprentissage, mais le joueur de 19 ans a ajouté qu’il est prêt à jouer partout où le personnel d’entraîneurs le veut. Il a noté que le travail de PK consiste à affronter les meilleurs joueurs de l’équipe de chaque adversaire, ce qui signifie qu’il doit être prudent et se concentrer sur son positionnement.

C’est peut-être la première fois que Lafrenière tue des punitions dans la LNH, mais il a dit qu’il a joué des minutes en désavantage numérique chez les juniors.

« Ce n’est pas tout nouveau », a-t-il déclaré.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*