Les enseignants de New York exigent une réouverture «plus sûre» avec une option à distance – et aucune projection académique


Certains enseignants et parents exigent que la ville mette en œuvre leur version d’une « réouverture sûre » des écoles – et menacent de partir s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent.

Le groupe a une liste de huit ultimatums qu’il souhaite adopter au début de l’année scolaire, notamment : interdire aux personnes non vaccinées de plus de 12 ans d’accéder aux espaces d’enseignement ; un mandat de masque, un «respect strict» de la distanciation sociale – et une option à distance.

Le plan actuel du maire Bill de Blasio est un mandat de masque, mais pas d’option à distance.

Mais les demandes, formulées dans une pétition en ligne avec plus de 800 signatures, ne couvrent pas seulement les procédures de sécurité COVID-19.

Les groupes insistent également sur le fait qu’il n’y a « pas d’évaluations académiques de dépistage/diagnostic pour le soi-disant déficit d’apprentissage/perte d’apprentissage ».

« Au contraire, nous devons concentrer les ressources sur le bien-être social et émotionnel de nos élèves », indique la pétition. « Nous souhaitons une pause dans les tests standardisés d’état à enjeux élevés jusqu’à ce que des alternatives basées sur les performances soient explorées. »

Les enseignants ne veulent pas administrer de soi-disant évaluations de la perte d’apprentissage.
Mark Lennihan/AP

La pétition conclut : « Si ces demandes ne sont pas mises en œuvre, une coalition d’éducateurs et de parents exhortera les membres de l’UFT, les familles et les étudiants à rester en dehors des bâtiments jugés inaptes jusqu’à ce qu’ils soient sûrs pour l’enseignement et l’apprentissage. »

Daniel Alicea, un enseignant d’éducation spécialisée vétéran de 25 ans à Far Rockaway, a créé la pétition change.org.

La tentative d’abandonner les tests académiques « traite définitivement du traumatisme que de nombreux étudiants et familles ont enduré », a déclaré Alicea, qui fait partie d’un groupe informel d’éducateurs qui s’est réuni en 2020 autour des problèmes de sécurité liés au COVID-19. Il est également co-animateur du programme WBAI « Talk Out of School ».

Le DOE et l’UFT n’ont pas répondu aux demandes de commentaires sur la pétition.

Un panneau dans un lycée Herbert H. Lehman encourage les gens à se protéger et à protéger les autres du coronavirus.
La pétition en ligne compte plus de 800 signatures.
David Dee Delgado/REUTERS

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*