« Tout d’abord, Novak Djokovic implose », dit la légende


Rafael Nadal était le deuxième maillon le plus fort du Tour en 2005, 2006 et 2007, améliorant constamment son jeu et défiant Roger Federer pour le trône ATP. L’Espagnol a franchi une nouvelle étape en 2008 pour devenir numéro un mondial le 1er août, détrônant Roger après quatre ans et demi et commençant son règne au sommet.

Nadal a conquis un « Channel Slam » à Paris et à Londres pour prendre de l’ampleur avant de remporter la couronne du Masters 1000 à Toronto pour prolonger sa séquence. Après 32 victoires consécutives, Rafa a perdu en demi-finale de Cincinnati face à Novak Djokovic et figurait parmi les favoris aux Jeux olympiques de Pékin quelques semaines plus tard.

Rafa a battu Potito Starace, Lleyton Hewitt, Igor Andreev et Jurgen Melzer pour se rencontrer en demi-finale de l’épreuve olympique, face à une autre recrue Novak Djokovic dans une bataille pour la finale. C’était sa quatorzième rencontre sur le Tour en deux ans, et Nadal a battu Djokovic pour la 10e fois après une victoire 6-4, 1-6, 6-4 en deux heures et 11 minutes.

Grâce à ce deuxième set, Novak a remporté quatre points de plus que Rafa, mais cela n’a pas suffi pour le prendre, car Nadal l’a emporté avec une pause tardive dans le décideur. Djokovic a eu plus de gagnants et plus d’erreurs directes, gardant le contact avec Rafa dans la gamme la plus courte jusqu’à quatre coups et le battant dans les échanges plus prolongés, ce qui n’était pas suffisant non plus.

Tracy Austin sur Novak Djokovic

Plus que son tennis, ce sont les débordements émotionnels du Serbe qui ont fait la une des journaux aux Jeux olympiques. Lors de sa défaite contre Carreno Busta, Novak Djokovic a brisé sa raquette à plusieurs reprises et l’a même jetée dans les tribunes vides après avoir perdu un point.

Pesant sur la question, la double championne du Grand Chelem Tracy Austin a admis qu’il était étrange de voir un joueur de haut niveau comme Djokovic perdre le contrôle de cette manière. « Tout d’abord, Djokovic implosant, je n’ai jamais vu un joueur frapper la balle dans le filet, prendre la raquette et la jeter 15 rangées dans le stade », a déclaré Austin à Tennis Channel.

« Je dirai que pour Djokovic, il est comparé à Federer et Nadal; ce sont comme Mère Teresa et le Dalaï Lama (du tennis). Je veux dire, vous savez, ils ne font rien de mal. S’il jouait à l’époque de John McEnroe, Ilie Nastase et Jimmy Connors, il serait le numéro quatre », a-t-elle ajouté. Malgré ses espoirs de Golden Slam maintenant terminés, Djokovic a encore beaucoup à jouer pour cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*