Quentin Tarantino compare Bruce Lee à Charles Manson et dit aux critiques de « suck a D ** k » sur Joe Rogan Experience


Quentin Tarantino est de retour avec sa traditionnelle ribambelle de déclarations controversées. Cette fois-ci, le réalisateur est apparu sur Joe Rogan Experience, déchirant les critiques de son travail avec des commentaires incroyablement vulgaires, près de deux ans après son dernier film Il était une fois à Hollywood a fait ses débuts dans les salles, Tarantino a parlé de la représentation controversée de Bruce Lee dans le film.

À l’époque de la première sortie du film, la fille de Bruce, Shannon Lee, a dénoncé Tarantino pour sa représentation « irresponsable » de l’icône des arts martiaux, affirmant que le film soutenait des opinions négatives sur son père. Mike Moh joue le rôle de Bruce Lee dans la scène, et la Chine aurait refusé de sortir le film dans les salles à moins que le clip ne soit retiré. Tarantino a refusé, ajoutant que Lee était « un gars arrogant » dans la vraie vie.

La discussion a refait surface sur le podcast de Rogan cette semaine, lorsque Tarantino s’est rendu pour promouvoir son nouveau Il était une fois à Hollywood novélisation. Le cinéaste a déclaré que même s’il peut sympathiser avec les scrupules de Shannon Lee, il méprise toujours quiconque a un problème avec la séquence.

« D’où je viens, c’est que je peux comprendre que sa fille a un problème avec ça. C’est son putain de père. Je comprends », a déclaré Tarantino, par IndieWire. « Mais n’importe qui d’autre, oh suce une bite ! »

En approfondissant la discussion, Tarantino a choisi la scène à part, expliquant pourquoi Lee ne gagnerait pas contre son fictif Cliff Booth (Brad Pitt).

« La méthode de Cliff est de donner au gars la première chute », a poursuivi le réalisateur. « Il ne donne à Bruce aucune résistance et Bruce frappe Cliff sur le cul. Il y a quatre manières différentes que Bruce aurait pu venir vers lui la deuxième fois et Cliff aurait eu peu de défense, mais la plupart du temps, si un gars a un mouvement particulier et qu’il semble que l’autre mec est une grande gueule qui ne peut pas se défendre, ils refont le premier pas une seconde fois. Mais maintenant, Cliff sait ce que c’est ! Il s’y prépare et jette [Bruce’s] cul dans la voiture. Il l’a juste piégé. Bruce se rend compte qu’il s’est fait piéger.

La discussion de Tarantino et Rogan a également abordé la relation de Lee avec Gene LaBelle, qui, selon Tarantino, a été amené à enseigner à Lee comment avoir « du respect pour les cascadeurs américains ».

« Bruce n’avait aucun respect pour les cascadeurs américains, il les frappait toujours avec ses pieds », a poursuivi Tarantino. « Cela s’appelle marquer lorsque vous frappez un cascadeur pour de vrai. Il les marquait toujours avec ses pieds et son poing et c’est arrivé au point où ils refusaient de travailler avec Bruce. Il n’avait que du manque de respect pour les cascadeurs américains. C’était probablement juste comme, ‘Oh, ils ne sont tout simplement pas assez bons. Ce sont des chattes. Je veux que ça ait l’air réel !’ Mais les cascadeurs n’aiment pas ça. Ce n’est pas professionnel. »

Dans son nouveau roman, Tarantino compare même Lee au tristement célèbre chef de culte Charles Manson. Le réalisateur a fait valoir que Lee considérait les stars hollywoodiennes comme Steve McQueen de la même manière que Manson considérait les musiciens qui, selon lui, pourraient l’aider à percer à Hollywood.

« Comme Charles Manson, ce spirituel sifu les trucs n’étaient qu’un concert secondaire », écrit Tarantino dans son roman. « De la même manière que Charles Manson voulait être une rock star, Bruce Lee voulait être une star de cinéma. James Coburn et Sterling Silliphant étaient le sien Dennis Wilson. Steve McQueen et Roman Polanski étaient le sien Terry Melcher.

Écoutez Tarantino sur le podcast de Joe Rogan sur Spotify et découvrez son nouveau livre Il était une fois à Hollywood, si tu ose.

Où regarder Il était une fois à Hollywood

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*