Parker des Kaizer Chiefs n’est pas désespéré pour un nouveau contrat – Agent


L’accord actuel d’Amakhosi de l’ancienne star des Bafana Bafana, âgé de 35 ans, expirera en juin, mais il n’est pas désespéré pour un nouveau contrat

L’agent de Bernard Parker, Mike Makaab, dit qu’ils ne sont pas pressés d’ouvrir des négociations avec Kaizer Chiefs concernant l’avenir de l’attaquant alors que son contrat touche à sa fin.

Parker est avec Chiefs depuis 2011, mais ses contributions au club ont diminué sans aucun but en Premier Soccer League au cours des deux dernières saisons.

Ce trimestre, il n’a réussi qu’une passe et un but en 26 matchs dans toutes les compétitions et avec son avenir à Amakhosi incertain, Makaab dit qu’ils ne sont pas désespérés de prolonger son séjour.

«Nous n’allons vraiment pas – et nous en avons discuté avec Bernard à ce sujet – regarder cela sérieusement avant la fin de la saison», a déclaré Makaab selon Sowetan Live.

«Nous ne sommes pas désespérés‚ il n’est pas désespéré. Et nous allons nous asseoir et discuter avec lui de la façon dont il voit son avenir en tant que joueur. Et ensuite, nous verrons quelle sera notre prochaine étape. « 

Certaines rumeurs suggèrent que le joueur de 35 ans fait partie des joueurs seniors qui pourraient être déchargés à la fin de la saison.

Avec Hunt en mesure de commencer à acheter des joueurs après la fin de l’interdiction de transfert des Chiefs à la Fifa, un dégagement massif serait à prévoir à Naturena avant la saison prochaine.

Néanmoins, Makaab, qui est un ancien entraîneur, estime que le joueur est devenu la cible de critiques injustes de la part d’une section de fans des Chiefs.

«Je pense aussi que Bernard joue un rôle beaucoup plus important en dehors de ce qu’il fait sur le terrain», a déclaré Makaab.

«Il est un excellent modèle pour les jeunes joueurs‚ il a une grande personnalité dans le vestiaire ‚il a une expérience incroyable. Et comme je l’ai dit à quelqu’un l’autre jour, Bernard ne veut pas jouer 90 minutes chaque semaine. Mais les joueurs doivent lever la main et dire «Je mérite de jouer devant lui» et quand j’en aurai la chance, je vais vous montrer ce que je peux produire ».

«Et malheureusement, très peu de joueurs l’ont fait. Et je parle en tant qu’entraîneur de football, pas en tant qu’agent. Bernard, malheureusement, est devenu la cible de «pas beaucoup», mais d’une certaine partie des supporters du club, et c’est injuste. Le même que Willard Katsande et Itumeleng Khune.

« Si vous voulez commencer à pointer du doigt trois joueurs qui vous ont apporté tant de succès, alors je ne suis pas sûr que vous compreniez bien la culture du football et la culture de votre club. »

Parker était cependant le héros des Chiefs le week-end dernier lorsque son but a aidé l’équipe à devancer le Wydad Casablanca 1-0 dans un match du groupe C de la Ligue des champions de la Caf.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*