Jack Nicklaus ne laissera pas le coronavirus ruiner son grand moment au Memorial


DUBLIN, Ohio – Quand vous avez 80 ans, vous avez droit à un moment senior ou deux.

Jack Nicklaus a eu un doozy dimanche.

Nicklaus a involontairement délivré un faux pas délicieusement maladroit vers la fin de la dernière ronde de dimanche de l’Open de charité de la journée de travail, qui a été remporté par Collin Morikawa lors du troisième trou éliminatoire contre Justin Thomas au Muirfield Village Golf Club de Nicklaus, le même parcours sur lequel cette semaine Memorial sera joué.

Nicklaus, le fondateur et concepteur du parcours de golf et l’hôte du Memorial, a révélé mardi qu’il avait l’intention d’être au club dimanche pour serrer la main du vainqueur de la Workday, planifiant un vol vers l’Ohio depuis sa maison de Floride à 14 heures.

Mais le PGA Tour a déplacé les heures de départ plus tôt dans la journée en raison des intempéries imminentes et Nicklaus ne s’en est pas rendu compte jusqu’à ce que lui et sa femme, Barbara, embarquent dans leur jet privé dimanche.

«J’ai eu un petit« oops » [moment] », A déclaré Nicklaus. «Nous avons programmé notre vol pour arriver ici parce que je voulais féliciter le vainqueur dans le vestiaire à 6 heures, et bien sûr, ils ont augmenté les heures de départ, et cela n’a pas fonctionné.

«Donc, on montait dans un avion à 2h et au moment où on s’apprêtait à décoller, le premier trou des playoffs, Justin Thomas troue ce gros putt long [a 50-footer]. J’ai vu le [Thomas] putt. Nous n’avons pas vu le putt de Morikawa [a 25-footer to extend the playoff].

«Barbara et moi avons envoyé un texto à Justin et lui avons dit: ‘Wow, quel putt fantastique, incroyable super putt fantastique, je ne peux pas croire que vous ayez fait ce putt. Maintenant, vous avez la chance de gagner deux fois de suite.  »

Justin Thomas rate un putt pour prolonger les séries éliminatoires au Workday Charity Open.AP

Thomas, bien sûr, n’aura pas la chance de se retrouver à Muirfield Village car le putt de Morikawa pour prolonger les séries éliminatoires que Nicklaus n’a pas vu lui a permis de rester en vie et de gagner le tournoi au troisième trou des séries éliminatoires.

«Ensuite, nous nous sommes levés en l’air, et nous avons récupéré le WiFi après 10 000 pieds, et nous avons découvert que Morikawa avait remporté le tournoi, alors j’ai dû envoyer [Thomas] un autre texte et dites: «  Oups, un peu prématuré  »  », a déclaré Nicklaus. «Il était bon à ce sujet. Il a répondu par SMS et il a dit: «Tout va bien, c’est OK.  »

Nicklaus est proche de Thomas, qui vit près de lui dans la région de Palm Beach et joue au club d’ours de Nicklaus à Jupiter, et a déclaré qu’il pensait que son ami de 27 ans se remettrait rapidement de la perte de dimanche, qui comprenait une fuite de trois -une avance sur Morikawa avec trois trous à jouer.

« Il n’aura aucun problème à s’en remettre », a déclaré Nicklaus. «Il a la tête bien vissée et les pieds sur terre. Il sait que vous êtes parfois battu même lorsque vous jouez bien et faites les bonnes choses ou même lorsque vous faites une erreur.

«Il savait qu’il avait une chance au deuxième trou des séries éliminatoires – qu’est-ce qu’il avait, à propos d’un 8 pieds [to win]? Parfois, vous faites de votre mieux et vous vous faites battre, et c’est à peu près ce qui semblait se produire. Je pense que JT sera de retour cette semaine.  »

S’il l’est, Nicklaus a dit qu’il prévoyait avoir 18 ans pour féliciter Thomas.

Jack Nicklaus avec Patrick Cantlay en 2019.Getty Images

L’une des traditions du Mémorial est que Nicklaus serre la main du vainqueur au 18e green à la fin du tournoi. À l’ère COVID-19, cependant, la poignée de main est interdite dans la politique de protocole du PGA Tour.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il prévoyait de faire avec le vainqueur dimanche, Nicklaus n’a pas hésité avec sa réponse.

« Je vais leur serrer la main », a-t-il déclaré. « Je vais marcher là-bas et secouer [the winner’s] main. S’ils ne veulent pas me serrer la main, ça va, je vais leur donner un coup de poing ou un coup de coude, mais je ne vais pas leur donner COVID-19. Je ne mettrais personne dans cette position. Et, si j’étais en danger de le faire, je ne leur serrerais pas la main.  »

Nicklaus, qui est considéré dans la «bulle» du PGA Tour, a été testé et était négatif pour le virus.

«J’aime leur serrer la main», a-t-il déclaré. «Je pense que c’est une grande tradition. C’est aussi amusant pour moi que j’espère que c’est pour eux.  »

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*