Robin Soderling sur l’étonnant Rafael Nadal à Roland-Garros, commente Jo Wilfried Tsonga


L’ancien joueur de tennis suédois Robin Soderling dit qu’il ressent toujours les effets de sa victoire choquante de Roland-Garros sur Rafael Nadal alors que les gens l’arrêtent toujours dans les rues pour parler du bouleversement. Nadal, qui a fait ses débuts à Roland-Garros en 2005, a fait son chemin dans chacune de ses quatre premières apparitions à l’Open de France, mais sa séquence exceptionnelle a pris fin en 2009 lorsqu’il a rencontré Soderling.

Soderling, un ancien numéro 4 mondial, a réalisé l’une de ses meilleures performances à ce jour pour étourdir Nadal 6-2 6-7 (2) 6-4 7-6 (2) en huitièmes de finale de l’Open de France en 2009 Cette même année, Soderling a disputé sa première finale du Grand Chelem mais n’a pas réussi à assommer Roger Federer pour tout gagner.

« Bien sûr, c’est agréable de faire partie de l’histoire du tennis. Même aujourd’hui, des gens viennent me voir dans la rue, ou des gens que je connais, et au moins deux à trois fois par semaine, je parle de ce match, ce qui est bien sûr agréable, « Soderling a déclaré au Drumpe dans une conversation téléphonique.

« Tout le monde se souvient où ils étaient assis quand ils ont vu le match, quand ils ont entendu la nouvelle. »

Robin Soderling ne comprend pas pourquoi Jo Wilfried Tsonga a fait une telle affirmation

Récemment, Tsonga est sorti et a déclaré que Nadal avait été gêné par une mauvaise gorge lorsqu’il avait joué contre Soderling en 2009.

Quelques années plus tard, dans son autobiographie, le record de 12 fois champion d’Open de France Nadal a révélé qu’il luttait contre des problèmes de genou avant l’Open de France 2009. « Non, je ne le dirais pas. Bien sûr, j’en entends parler. J’ai même entendu ce que Tsonga a dit.

Mais je pense qu’en perdant un match, il y a toujours des explications « , a déclaré Soderling. » Puisque c’est un match si important, ou c’était un choc si important que Rafa a perdu, il y aura toujours des gens qui en parleront.

Je ne sais pas pourquoi Tsonga l’a dit, je n’en ai aucune idée. Bien sûr, au cours de ma carrière, j’ai abandonné plusieurs fois pendant les matchs, mais j’ai toujours senti que si je marchais sur le terrain, j’étais là pour gagner le match. Donc ça ne me dérange pas vraiment. « 

Robin Soderling est revenu à l’Open de France et a fait des finales consécutives, mais encore une fois n’a pas réussi à tout gagner car il a été battu par Nadal en finale.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*