Ford prévoit une perte trimestrielle de 600 millions de dollars dans un coronavirus


Ford a déclaré lundi qu’il prévoyait d’afficher une perte avant impôts d’environ 600 millions de dollars pour le premier trimestre, alors que l’épidémie de coronavirus avait fait exploser ses ventes et fermé les usines de montage de véhicules, ce qui entraînerait une baisse de 21% des ventes de véhicules aux concessionnaires par rapport au même trimestre en 2019.

La nouvelle a fait chuter les actions de Ford de plus de 5% en début d’après-midi, à 5,08 $.

Seules les coentreprises de Ford en Chine, où la pandémie de COVID-19 a reculé, produisent actuellement des véhicules. Le constructeur automobile a déclaré qu’il travaillait sur un scénario de redémarrage progressif de ses usines de fabrication à partir du deuxième trimestre.

« Cependant, nous pensons que nous avons suffisamment de liquidités aujourd’hui pour nous permettre de traverser au moins la fin du troisième trimestre sans production incrémentale de véhicules ni vente en gros ni actions de financement », a déclaré le directeur financier Tim Stone dans un communiqué.

Interrogé pour savoir si Ford demanderait des prêts au gouvernement américain ou à la Réserve fédérale pour maintenir ses opérations plus longtemps si nécessaire, un porte-parole du constructeur automobile a déclaré que contrairement à la Grande Récession – lorsque le financement s’est tari – il y a encore beaucoup de liquidités dans le les marchés de capitaux.

« Nous avons un large éventail d’options » pour obtenir un financement supplémentaire si nécessaire, a déclaré le porte-parole.

Au 9 avril, Ford a déclaré qu’il avait environ 30 milliards de dollars en espèces dans son bilan, dont 15,4 milliards de dollars empruntés le mois dernier contre deux lignes de crédit existantes.

Ford a déclaré que toute décision de redémarrer ses usines sera prise « en coopération avec les syndicats locaux, les fournisseurs, les concessionnaires et les autres parties prenantes ».

En mars, l’entreprise a fermé des usines en Amérique du Nord et en Europe en raison de la propagation de la pandémie.

Plus tôt ce mois-ci, le deuxième constructeur américain a déclaré que ses ventes aux États-Unis au premier trimestre avaient chuté de 12,5% au cours du trimestre. Le marché américain, avec ses segments de camionnettes et de VUS très rentables, génère la grande majorité des bénéfices de Ford.

Le chef des ventes américaines de Ford, Mark LaNeve, a déclaré le 2 avril que Ford pensait qu’un certain niveau de stimulation gouvernementale serait nécessaire pour les consommateurs américains une fois que la pandémie de COVID-19 reculerait.

Ford a déclaré qu’il s’attend à ce que sa perte ajustée au premier trimestre avant intérêts et impôts soit d’environ 600 millions de dollars, contre un bénéfice de 2,4 milliards de dollars il y a un an.

La société a déclaré qu’elle s’attend à déclarer un chiffre d’affaires d’environ 34 milliards de dollars pour le trimestre.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*