Dollah Salleh vexé par les difficultés des joueurs de Pahang FA


Après deux journées de Super League, les favoris Pahang sont toujours sans point; avec les éléphants perdant les deux matchs en raison de buts en retard.


PAR ZULHILMI ZAINAL Suivre sur Twitter


Les choses deviennent rapidement incontrôlables pour Pahang. Il semble que leurs préparatifs insuffisants de pré-saison leur rendent les choses difficiles en Super League.

Vendredi, ils ont perdu leur deuxième défaite en championnat, lors de la deuxième journée. Les buts marqués par Demba Camara (12 ‘), R. Barathkumar (59’), Dickson Nwakaeme (p. 15 ‘) et Ivan Carlos (51’) semblaient amener la rencontre entre Petaling Jaya City (PJ) et Pahang à un nul. , avec quelques secondes restantes en temps de blessure. Mais un coup franc de l’ancien homme des Éléphants Kogileswaran Raj dans les derniers instants du match a pris une déviation contre le mur, a envoyé le gardien Sharbinee Allawee dans le mauvais sens et a navigué dans le fond du filet pour un vainqueur spectaculaire.

Le week-end précédent, Pahang s’est incliné 2-1 contre Selangor à domicile, grâce également à un vainqueur en retard.

S’adressant à la presse après le match, le patron des Elephants, Dollah Salleh, a noté plusieurs facteurs à l’origine de la défaite.

« Mon équipe a perdu sa concentration à chaque fois que PJ a effectué une contre-attaque, ce qui s’était également produit lors de notre premier match. Nous rattrapons notre retard, mais des améliorations doivent être apportées, en particulier sur la ligne de défense.

« Nos défenseurs avaient besoin du soutien des milieux de terrain contre les attaquants de la PJ. Dans des situations de un contre un entre un attaquant et un défenseur, l’attaquant va gagner 70% du temps. Les milieux de terrain ont tardé à retrouver leur place. »

« Nos deux attaquants ne jouaient pas bien, en particulier Dickson qui n’a pas fait ce qu’on lui avait demandé. Mais c’est du football, un jeu d’équipe, et tout le monde dans l’équipe doit en assumer la responsabilité, y compris le personnel d’entraîneurs.

« Peu importe la façon dont nous jouons, des questions vont se poser si nous perdons. Et nous avons joué deux matches sans ramasser un seul point », a expliqué l’ancien entraîneur-chef de la Malaisie.

Pire encore pour Dollah, l’attaquant vedette Mohamadou Sumareh n’a pas encore été jugé apte à reprendre l’action après sa blessure, malgré avoir été autorisé à jouer pendant quelques minutes lors de la rencontre de samedi.

« Il n’a pas complètement récupéré. Pour être honnête, il avait 50-50 aujourd’hui, mais il m’avait demandé de faire partie de l’équipe de la journée.

« Il a essayé de jouer mais je ne pense pas qu’il soit encore temps pour lui de recommencer les matches », a noté Dollah.

Suivre Goal Malaysia ‘s compte Instagram!

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*