Andrey Rublev décrit les conditions qu’il aime le plus


N ° mondial 15 Andrey Rublev a été l’un des joueurs à battre jusqu’à présent en 2020 avec Novak Djokovic, remportant deux titres ATP et marquant 12 victoires en 13 matchs. De retour en Europe après un voyage réussi en Australie, le Russe a pris d’assaut Nikoloz Basilashvili 6-2, 6-3 en 55 minutes au premier tour à Rotterdam, perdant sept points en huit matchs de service et ne faisant jamais face à un point de rupture.

D’un autre côté, il a volé la moitié des points de retour pour offrir quatre pauses en cinq occasions, apprivoisant bien ses tirs et profitant d’un moyen de nombreuses erreurs directes du Géorgien pour se qualifier pour les 16 derniers.

Andrey a éclaté d’amour lors du premier match et a progressé de 5-2 à la suite d’une erreur de coup droit de Nikoloz, clôturant le premier match avec trois vainqueurs lors du match suivant. Il avait également l’avantage dans le set numéro deux, dépassant le sommet avec une double pause dans les matchs un et neuf pour un début convaincant.

« Je suis vraiment content de ma performance car je n’ai pas joué pendant deux semaines après l’Open d’Australie, en prenant quelques jours de congé et juste en train de m’entraîner. J’étais un peu nerveux avant le tournoi, ne sachant pas à quoi m’attendre, mais J’ai bien joué contre un adversaire aussi dur que Nikoloz contre lequel j’ai joué des matchs difficiles la saison précédente.

Pour le moment, l’aspect mental de mon jeu est bien meilleur par rapport à 2019; Je pense que j’ai amélioré cela, mais nous verrons. Tout fonctionne bien pour moi en ce moment, avec de nombreuses victoires et déjà deux titres en 2020; nous verrons ma performance pendant quelques mauvais jours sur le terrain car ils doivent aussi venir.

Nous sommes habitués à toutes les conditions météorologiques; nous n’avons pas le choix et devons jouer en intérieur, en extérieur, en terre battue, en dur, en herbe; cela fait partie de notre sport. Cela dépend mais je pense que j’aime jouer plus en extérieur, surtout sans le vent, mais je vais bien aussi avec les événements en salle; il n’y en a pas beaucoup dans le calendrier alors qu’ils apportent aussi des avantages, sans retard de vent ou de pluie.  »



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*