Je voudrais revenir dans le Top 30 et le classement le plus élevé de ma carrière


Le Vasek Pospisil du Canada dit qu’il sent qu’il revient dans la bonne direction dans une interview au site Web de l’ATP Tour après avoir atteint sa première demi-finale à l’Open Sud de France sur l’ATP Tour depuis octobre 2015.

Pospisil a subi une intervention chirurgicale au dos l’année dernière et a été hors service pendant six mois après la chirurgie. S’adressant à l’ATP Tour, Pospisil a déclaré: « J’ai l’impression de revenir dans la bonne direction. J’ai l’impression que mon corps a traversé beaucoup de choses en fait et je me sens mieux depuis ma première blessure au dos en 2014.

Je n’ai pas pu passer des semaines et des mois consécutifs comme ça depuis très longtemps. Je ne m’en suis pas rendu compte, mais j’ai l’impression d’être physiquement sur la bonne voie. Je n’ai pas l’impression d’avoir bougé aussi bien depuis que je faisais partie du Top 50.

Mon jeu est sur la bonne voie. Les temps changent et il y a une tonne de bons joueurs et le jeu avance. Il y a un long chemin à parcourir, mais je me sens vraiment optimiste et satisfait, heureux de la situation actuelle de mon jeu.

Quand j’ai eu un revers en 2014, j’ai été licencié pendant six mois alors que j’étais au sommet de ma carrière. Je suis revenu et il y avait des moments où je me sentais vraiment bien, mais tous les deux mois, j’avais un problème de dos. Je n’ai pas eu à changer mes mouvements, mais ce n’est que lorsque j’ai été opéré l’année dernière, puis j’ai fait la réadaptation et l’entraînement, que j’ai réalisé que c’était un gros problème ennuyeux, qui me retenait plus que je ne le pensais.

Les quatre ou cinq derniers mois, pouvoir s’entraîner tous les jours, ont été assez étonnants. Avoir un horaire normal ». Pospisil dit que son équipe, qui comprend l’entraîneur, Frank Dancevic, l’entraîneur brésilien Cassiano Costa, et son équipe de physio de Coast Performance Rehab à Vancouver, l’ont aidé à revenir à ce niveau.

«J’ai beaucoup travaillé sur le terrain et dans le gymnase. J’ai recommencé à travailler avec mon entraîneur de fitness de 2013 et 2014, ce qui a définitivement fait une différence, car la couverture du terrain est une partie importante de mon jeu. J’ai commencé à travailler avec Frank Dancevic, et nous sommes vraiment alignés sur la façon dont je devrais jouer sur le terrain.

Les résultats sont arrivés bien plus tôt que prévu. Je voulais juste terminer la dernière saison solide et en bonne santé, puis faire une bonne hors saison et frapper 2020 de manière agressive. Je passe une bonne période en ce moment, mais je sais que le sport a beaucoup de hauts et de bas.

Je dois avoir une bonne perspective et continuer à travailler dur chaque jour, donc pour me donner la meilleure chance de gagner des matchs. Je ne me mets pas de pression sur le classement, mais j’aimerais finalement revenir dans le Top 30 et un classement en carrière.

Si je ne pensais pas pouvoir le faire, je ne pense pas que je jouerais toujours. J’essaie de ne pas me mettre trop de pression, mais je suis assez ambitieux ».



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*