Jason Jung détruit Kevin Anderson. Edmund, Norrie et Thompson avancent


Le qualifié Jason Jung se qualifie pour le deuxième tour à New York après un triomphe de 7-6, 6-4 sur le champion inaugural Kevin Anderson en une heure et 28 minutes. Les deux joueurs ont eu du mal à trouver le premier service et c’est Jung qui en a tiré le plus, perdant dix points en 1 parties de service et se brisant une seule fois.

D’un autre côté, Kevin a fait exploser 17 as et ce n’était pas suffisant pour le garder en sécurité, jouant contre cinq chances de pause et subissant deux pauses pour terminer sa campagne au premier obstacle. Frappant la zone dès le début, Jason a navigué à travers ses matchs de service dans l’ouvreur, créant des chances de pause dans les matchs six et huit que Kevin a sauvés avec un tir puissant, atteignant le bris d’égalité où Jung a repoussé un point de set avec une parfaite crosscourt de revers gagnant, se déplaçant 7-6 avec un gagnant de service et terminant l’ensemble suite à une double faute coûteuse de l’Afrique du Sud.

Anderson a éclaté dans le deuxième match du deuxième set lorsque son rival a pulvérisé une erreur de coup droit, mais a subi une pause amoureuse dans le match suivant qui lui a instantanément pris son élan. Jason a à peine perdu un point derrière le tir initial dans le reste du set, gagnant une pause à 3-3 grâce à une erreur de coup droit de Kevin et scellant l’affaire avec quatre vainqueurs de service dans le dixième match pour la place au deuxième tour.

Dans l’affrontement entre un ancien et actuel joueur de collège, Cameron Norrie a évincé Brian Shi 7-5, 6-3 en une heure et 19 minutes. Le Britannique a été brisé deux fois, mais cela n’a pas suffi pour que l’Américain provoque un bouleversement, perdant près de la moitié des points dans ses matchs et subissant cinq pauses au total pour propulser Cameron.

Shi a mené 3-0 et 4-2 dans le premier set, mais a perdu cinq des six prochains matchs alors que Norrie retrouvait son sang-froid pour gagner des pauses dans les matchs sept et 11, volant l’ouvreur 7-5. Le joueur le mieux classé a couru vers la ligne d’arrivée dans le deuxième set, servant bien et brisant Shi lors des matchs cinq et neuf pour lancer la campagne avec style.

Un autre Britannique a passé une belle journée au bureau, avec la 8e tête de série Kyle Edmund battant Yasutaka Uchiyama 7-5, 6-4 en une heure et 43 minutes. Servant à seulement 49%, Kyle a dominé avec le premier service et a effacé cinq des six occasions de pause offertes aux Japonais, marquant trois pauses pour terminer le travail en deux sets et avancer dans les 16 derniers.

Edmund a dû attendre le 12e match pour prendre une pause dans le premier match, en produisant un autre à 5-4 dans le set numéro deux pour l’emporter et éviter de passer plus de temps sur le terrain contre un rival persistant qui a fait de son mieux pour rester en contact.

Dans un autre affrontement d’anciens joueurs universitaires, Dominik Koepher a battu le finaliste de l’année dernière Brayden Schnur 6-4, 6-3 en une heure et 16 minutes, prenant plus que les points de retour pour cinq pauses sur 14 opportunités.

Le Canadien a pris le service de son rival à trois reprises, mais cela n’a pas pu le garder en sécurité, perdant huit des 11 derniers matchs pour pousser l’Allemand à travers et ne répétant pas ce qu’il a fait à New York il y a 12 mois. Soonwoo Kwon, Paolo Lorenzi, Yoshihito Nishioka et Jordan Thompson ont également remporté des victoires au premier tour pour définir les affrontements au deuxième tour qui débutent mercredi.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*