Un bateau de réfugiés chavire dans la baie du Bengale; au moins 16 Rohingyas morts


DHAKA, Bangladesh – Un bateau surpeuplé transportant environ 125 réfugiés rohingyas des camps bangladais a coulé tôt mardi dans la baie du Bengale, faisant au moins 16 morts, ont annoncé mardi des responsables bangladais.

La garde côtière, des plongeurs de la marine et d’autres sauveteurs ont récupéré les corps de 14 femmes, un enfant et un homme après que le bateau en bois ait chaviré au large de l’île Saint-Martin, a déclaré à l’Associated Press le haut représentant élu de l’île.

Noor Ahmed a déclaré à AP par téléphone depuis les lieux que quelque 62 réfugiés sur le bateau avaient survécu. Ils ont été courtisés par des trafiquants pour monter sur le bateau depuis divers points alors qu’il se dirigeait vers la Malaisie, a-t-il déclaré.

Iqbal Hossain, surintendant de police supplémentaire à Cox’s Bazar, a déclaré par téléphone que le surpeuplement du bateau l’avait fait chavirer et qu’il pouvait également transporter du fret supplémentaire.

Hossain a déclaré que les corps avaient été envoyés sur l’île voisine de Shah Porir et que l’opération de sauvetage se poursuivait. Mais il ne donnerait pas de chiffre exact sur le nombre de personnes toujours portées disparues.

Les trafiquants attirent généralement les réfugiés en leur promettant une vie meilleure à l’étranger. De nombreuses tentatives passées de voyager illégalement par bateau ont été contrecarrées par les garde-côtes.

Plus de 700 000 Rohingyas musulmans ont fui vers le Bangladesh depuis le Myanmar voisin pour fuir une répression sévère de l’armée birmane depuis août 2017. Le Myanmar prétend depuis longtemps que les Rohingyas sont des migrants «bengalis» du Bangladesh, même si leurs familles vivent dans le pays depuis des générations.

Presque tous se sont vu refuser la citoyenneté depuis 1982, ce qui les a rendus apatrides.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*