Mike D’Antoni ravi de voir Russell Westbrook face à des pivots


La défaite contre le Jazz, au buzzer, est venu mettre un second coup d’arrêt à la série des Rockets. Après une gifle contre les Suns (sans Russell Westbrook), les Texans s’inclinent en effet une seconde fois de suite, après quatre victoires de rang et l’instauration d’un « small ball » de l’extrême.

Une telle philosophie va forcément provoquer des secousses dans les résultats collectifs mais elle profite pleinement à Russell Westbrook. Sur ses quatre derniers matches joués, l’ancien du Thunder affiche 33.5 points de moyenne à 50% de réussite et seulement 9 shoots à 3-pts tentés. Dont 41 points contre les Lakers puis 39 contre Utah.

Les yeux qui brillent

Ce qui frappe chez Russell Westbrook, c’est bien sûr son agressivité. Il limite ses tentatives de loin pour mieux se concentrer sur le cercle, rien que le cercle, uniquement le cercle. Et quand les défenseurs changent et qu’il est face à un intérieur ou un pivot comme Rudy Gobert, il ne recule pas – au contraire.

« Il va entrer au Hall of Fame encore plus vite », se réjouit et s’amuse Mike D’Antoni, devant ces duels entre Russell Westbrook et les grands. « Ses yeux vont briller constamment. Il va choisir ses positions et en ce moment, il est très bon et efficace. Cela ne le change pas. »

Que ce soit Anthony Davis à Los Angeles ou Rudy Gobert contre Utah, le meneur a conservé sa puissance et son envie d’enfoncer son défenseur, aussi grand soit-il. Cela s’est illustré dans son gros dunk face au pivot français. « Aucune réaction », répond Russell Westbrook justement, sur le fait de voir le All-Star du Jazz face à lui. « Je monte et je marque, comme face à n’importe qui. Ce n’est en rien différent. Il est simplement un peu plus grand. »

P.J. Tucker retrouve lui aussi ses sensations

Les prestations de son meneur confortent Mike D’Antoni dans sa philosophie, qui pousse les adversaires à trouver des solutions face à une formation qui ne compte quasiment aucun joueur au-delà des 2 mètres… « Je m’attends à voir toutes sortes de choses. Certains diront qu’en playoffs, ils auront la solution. Ce sera un test. On sait qu’on peut être encore meilleur et ça doit faire peur à tout le monde. Au fond de mon cœur, je sais qu’on aura l’antidote à tout. Peut-être vais-je connaître une désillusion, mais je ne pense pas qu’une équipe puisse nous arrêter. »

Pour aider Russell Westbrook à briller en profitant des espaces, en limitant les aides défensives donc, ses coéquipiers auront besoin de mettre dedans de loin. C’est impératif. Parmi eux, P.J Tucker va devoir monter en pression. Avec 9 shoots primés marqués en quatre matches, à 45% de réussite, il réussit enfin à peser offensivement, là où il était très discret depuis quelques longues semaines.

« On a besoin qu’il shoote », annonce Mike D’Antoni. « Qu’il marque ou non, il doit tenter sa chance, partout, en étant agressif. Si ce n’est pas le cas, ça fait mal à toute l’équipe. Il le sait, c’est un vétéran et son épaule le gêne, donc il ne va pas forcer. Mais je continue de lui dire de tirer quand il est ouvert. »

Le message est passé visiblement. « Croyez-moi, je vais shooter », conclut celui qui vient de voir son salaire pour la saison prochaine être garanti. « Le coach me le répète continuellement. Il voudrait que je shoote entre 12 et 15 fois par match, ce qui n’arrivera pas, mais c’est l’idée. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
James Harden 50 37.0 43.6 35.6 86.7 1.1 5.4 6.5 7.3 4.5 1.6 1.0 3.4 35.2
Russell Westbrook 44 36.0 46.1 24.0 78.6 1.7 6.3 8.0 7.2 4.4 1.6 0.4 3.6 27.0
Eric Gordon 28 29.4 37.4 33.2 73.0 0.2 1.8 2.0 1.5 1.0 0.6 0.4 2.0 15.2
Clint Capela 39 32.8 62.9 0.0 52.9 4.3 9.5 13.8 1.2 1.6 0.8 1.8 2.6 13.9
Robert Covington 3 29.8 45.2 37.5 0.0 2.0 4.0 6.0 1.3 1.3 1.0 1.0 3.7 12.3
Danuel House 47 30.8 42.0 37.7 77.8 1.0 3.4 4.4 1.3 0.9 1.2 0.6 2.1 10.5
Ben Mclemore 53 23.7 43.7 38.3 75.9 0.3 1.9 2.2 0.9 0.8 0.7 0.2 2.1 10.3
Austin Rivers 49 23.7 41.5 34.2 68.8 0.4 2.1 2.4 1.6 0.6 0.7 0.2 1.8 8.6
P.j. Tucker 53 34.9 43.8 36.9 83.3 1.5 5.4 7.0 1.7 1.1 1.2 0.5 3.4 7.4
Chris Clemons 27 9.1 40.3 35.5 85.7 0.1 0.7 0.9 0.8 0.6 0.2 0.2 0.7 5.1
Isaiah Hartenstein 22 12.0 65.7 0.0 67.9 1.3 2.8 4.1 0.8 0.7 0.4 0.5 1.9 4.9
Gary Clark 18 11.8 39.0 35.3 85.7 0.6 1.6 2.2 0.7 0.1 0.1 0.4 1.2 3.9
Ryan Anderson 2 7.0 28.6 20.0 0.0 0.0 3.5 3.5 1.0 0.5 0.5 0.0 0.5 2.5
Thabo Sefolosha 37 10.8 43.5 29.4 16.7 0.6 1.8 2.4 0.6 0.4 0.5 0.3 1.1 2.4
Michael Frazier 6 9.7 33.3 28.6 66.7 0.2 0.3 0.5 0.2 0.3 0.3 0.0 1.8 2.0
Tyson Chandler 26 8.4 77.8 0.0 46.2 1.0 1.6 2.5 0.2 0.3 0.2 0.3 1.2 1.3
William Howard 1 12.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 1.0 1.0 0.0 0.0 1.0 0.0



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*