Avec un Rudy Gobert parfait, le Jazz l’emporte à Dallas


« Tout ne sera jamais parfait », remarquait Rudy Gobert à l’issue de la rencontre. Rencontre durant laquelle le pivot a tout de même atteint une forme de perfection en convertissant tous ses tirs. Son dernier match à 100% aux tirs datait d’un mois plus tôt, et c’était… face à ces mêmes Mavs.

Mais le propos du néo All-Star concerne plutôt la physionomie d’un match où son équipe s’est échappée au score, à plusieurs reprises, avant de voir les Mavs revenir à la charge. Sans Mike Conley, privé « back-to-back », et alors que Luka Doncic était de nouveau sur la touche en face, le Jazz a pu compter sur l’activité de Jordan Clarkson.

Jordan Clarkson en grande forme

L’arrière remplaçant, en pleine bourre en ce moment, a été à l’origine des deux gros « runs » passés par les visiteurs. D’abord en envoyant trois paniers primés consécutifs à l’entame du second quart-temps. C’est dans cette période que Utah a pu dérouler son basket en s’offrant jusqu’à 23 points d’avance à l’approche de la pause (47-70).

Puis le même Clarkson en a remis une couche à la fin du troisième quart-temps, sentant le vent tourner en faveur de Dallas. Avec un Tim Hardaway Jr. déchainé dans cette période et auteur de sa meilleure sortie offensive de sa saison, Dallas était parvenu à recoller à une petite possession. Mais Jordan Clarkson, Emmanuel Mudiay et les autres hommes du banc du Jazz, tous bien inspirés, permettait aux visiteurs de souffler à nouveau avec une quinzaine de points d’avance (86-102).

Dallas recolle mais Utah ne craque pas

Mais bien aidés par les trop nombreuses pertes de balle de Donovan Mitchell (9 à lui tout seul, soit davantage que toute l’équipe adverse…), Kristaps Porzingis, Seth Curry et les autres s’offraient malgré tout un « money time » à enjeu. Le Letton allait même contrer Bojan Bogdanovic dans sa tentative lointaine avant que le frère de Stephen n’aille dégainer en première intention à 3-points (114-119).

Mais le Jazz ne paniquait pas à l’instar de ce « spin move » de Gobert qui partait au dunk sur « KP », puis de ce « fadeaway » converti en fin de possession, malgré deux défenseurs, par Donovan Mitchell. Troisième victoire de suite pour le Jazz (35v – 18d) qui accueille le Heat mercredi. Les Mavs (32v – 22d) reçoivent les Kings le même soir.

Mavericks / 119 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Kleber 23 2/8 1/4 0/0 0 2 2 1 2 0 0 0 5 2
K. Porzingis 35 7/17 3/9 11/13 1 4 5 1 4 1 1 2 28 24
D. Finney-Smith 35 3/10 3/10 0/0 0 5 5 2 5 2 2 1 9 10
J. Brunson 26 3/7 0/2 2/2 1 1 2 6 1 0 0 0 8 12
T. Hardaway Jr. 37 12/18 5/10 4/5 0 3 3 3 0 1 0 0 33 33
W. Cauley-Stein 5 3/3 0/0 2/3 0 1 1 0 1 0 0 0 8 8
J.J. Barea 16 3/7 1/2 4/4 0 3 3 6 1 0 1 0 11 15
D. Wright 13 1/5 0/1 0/1 1 0 1 3 0 1 1 0 2 1
C. Lee 16 0/1 0/1 0/0 1 0 1 0 2 2 1 0 0 1
S. Curry 35 5/7 2/4 3/3 0 3 3 2 2 1 1 0 15 18
Total 39/83 15/43 26/31 4 22 26 24 18 8 7 3 119
Jazz / 123 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
B. Bogdanovic 33 7/16 3/8 6/7 0 3 3 2 3 0 1 0 23 17
R. O’Neale 32 1/1 1/1 0/0 0 3 3 1 3 1 1 0 3 7
R. Gobert 36 7/7 0/0 3/5 3 13 16 1 5 0 2 1 17 31
J. Ingles 32 2/8 1/7 2/2 0 3 3 8 0 3 2 0 7 13
D. Mitchell 35 8/12 3/6 4/5 0 4 4 2 5 0 9 0 23 15
G. Niang 14 3/6 1/3 0/0 0 1 1 2 1 0 1 0 7 6
T. Bradley 12 3/3 0/0 0/0 6 1 7 1 5 0 2 0 6 12
J. Clarkson 31 10/17 4/8 1/1 0 5 5 8 6 0 2 1 25 30
E. Mudiay 15 5/8 2/2 0/1 1 2 3 2 1 1 1 0 12 13
Total 46/78 15/35 16/21 10 35 45 27 29 5 21 2 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*