Le «tireur de flics» du Bronx s’était heurté à des officiers la nuit précédant la première attaque


Le criminel de carrière accusé d’avoir tiré sur deux policiers du Bronx dans les 12 heures a rencontré les policiers la veille du début du déchaînement – au même croisement, ont indiqué lundi des sources policières.

Vendredi soir, Robert Williams, 45 ans, s’est approché de deux flics assis dans une camionnette NYPD marquée dans les rues East 163rd et Fox et leur est apparu au visage, ont déclaré des sources au Post.

Les officiers ont ordonné à plusieurs reprises à Williams de reculer et il s’est finalement éloigné sans autre incident, selon des sources.

Il n’a pas flashé une arme pendant le bizarre rodage, et il n’est pas clair s’il avait l’intention ou était prêt à mener une attaque cette nuit-là, ont déclaré des sources.

Mais environ 24 heures plus tard, Williams est retourné à l’intersection, s’est approché de la camionnette et a demandé à deux policiers – différent de ceux qu’il a rencontrés vendredi soir – assis à l’intérieur pour les directions, ont indiqué des sources.

Il aurait ensuite ouvert le feu sans provocation, frappant un policier au cou et au menton, coupant presque son artère carotide, selon les autorités.

Moins de 12 heures plus tard, Williams aurait abattu le poste de police du 41e quartier voisin, frappant un lieutenant dans le bras supérieur gauche avant de manquer de munitions et de se rendre, a annoncé la police.

Il a été officiellement inculpé lundi de 13 chefs de tentative de meurtre devant le tribunal pénal du Bronx.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*