L’apprentissage d’Adam Mokoka se poursuit entre NBA et G-League


Quinze points en cinq minutes. Jeudi dernier, Adam Mokoka a connu une soirée faste avec Chicago et s’est révélé aux yeux de pas mal de monde. Devant sa mère, qui venait le voir jouer pour la première fois aux États-Unis.

Mais le Français a à peine eu le temps de souffler que, le lendemain, il était déjà de retour sur les parquets, en G-League cette fois-ci. Avec Windy City, l’équipe de la ligue de développement affilée aux Bulls. Un quotidien difficile et qui est le lot de nombreux joueurs bénéficiaires d’un « two-way contract » en NBA.

L’arrière de 21 ans ne s’en plaint pas pour autant, bien au contraire, comme expliqué à Bulls.com.

« C’est cool, j’aime ça. Nous voyageons de la même manière qu’en Europe, donc je suis habitué à ça. Je possède un appartement à Hoffman Estates [dans la banlieue de Chicago, où se trouve l’équipe de G-League, ndlr]. Donc je reste concentré [sur Windy City]. Et quand je suis avec les Bulls, c’est pareil : être agressif en défense et, en attaque, apporter cette énergie. Mettre la pression sur la défense et essayer d’être agressif en attaque ».

Parole à la défense

Réputé pour ses qualités défensives, Adam Mokoka impressionne pourtant ses coéquipiers sur un aspect précis de son jeu offensif. « Je lui ai toujours dit qu’il possédait l’un des plus jolis tirs de la planète ». De tels mots sont forcément gratifiants, surtout lorsqu’ils sortent de la bouche de Zach LaVine, l’actuel leader de Chicago.

Mais ne comptez pas sur le Français pour changer sa façon de jouer. Il souhaite avant tout briller et se faire remarquer dans le domaine défensif. « La défense a toujours été ma force depuis mes débuts. J’ai toujours été un bon défenseur et j’essaie de continuer à m’améliorer davantage. Chaque entraîneur qui me conseille me dit de jouer dur et de défendre pour être sur le parquet. C’est ce que je fais. »

Actuellement avec l’équipe première des Bulls jusqu’au All-Star break, pour les deux déplacements à Philadelphie (il n’est pas entré en jeu) puis Washington, Adam Mokoka devrait ensuite retourner avec Windy City pour y boucler la saison de G-League jusqu’à fin mars, avant que la question de son avenir ne se pose.

Pour l’heure, le rookie non-drafté ne souhaite qu’une chose. « J’essaie simplement de m’améliorer et d’apprendre au quotidien. D’obtenir des minutes en NBA et d’être bon en G-League ». Et si Chicago continue d’être touché par une cascade de blessés, il pourrait peut-être avoir plus d’opportunités qu’il ne l’imagine…

Two-way contract : Conçu pour créer une nouvelle passerelle entre la NBA et la G-League, ce type de contrat permet à chaque équipe de s’attacher les services d’un ou deux joueurs supplémentaires, pour les faire évoluer principalement dans leur franchise de ligue de développement affiliée mais aussi jusqu’à 45 jours en NBA. Passé ses 45 jours, la franchise doit alors laisser le joueur en G-League ou lui proposer un vrai contrat NBA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*